Bannière Festival de San Sebastian 2021

LA CAPTURE

Un film de Carole Laure

Sombre

A 20 ans, après deux ans d'absence, Rose quitte Montréal pour retourner dans sa famille. Mais le passé qui la ronge la pousse à agir face à un père possessif...

Carole Laure s'éloigne un rien de ses obsessions pour la danse, en filigrane ici, pour mettre en scène une sombre histoire de famille. Ne nous épargnant ni violence, ni séquestrations explicites, son récit renvoi au passé d'une famille, que la mère est incapable d'assumer. Elle construit ainsi un récit tout en flashs-back, parfois obscurs, mais dont la noirceur permet de mettre le spectateur dans une position de stress mêlé de fascination esthétique. Un parti pris troublant, qui ne plaira pas à tous, mais ne saurait laisser indifférent;

Offrant deux rôles en or à Laurent Lucas (abonné aux rôles de tordus...) et Pascale Bussière (actuellement sur NRJ12 dans « Le coeur à ses raisons »), elle révèle aussi une jeune actrice impeccable en la personne de Catherine de Léan. Peu à peu, les blessures de l'âme sont ainsi mises à nues, par le biais de l'exposition des blessures physiques. Un film éprouvant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire