Bagniere comedies_confinement-04

BLADE 2

Castagne efficace

Le vampire chasseur… de vampires, est de retour. Et il va aider ses ennemis à liquider, ou plutôt " génocider " un nouvel ennemi, commun celui-ci…

La suite des aventures de Blade, vampire se droguant pour faire apaiser sa soif de sang, est, sinon efficace, tout au moins complexe. Le scénario, aux multiples rebondissements et fausses pistes, n'est pas des plus original dans sa structure. Mais l'effort d'ambiguïté quant au destin des divers personnages, participe de la noirceur de l'ensemble.

Aux sombres décors, alliant ruines, caves et autres égouts macabres, s'ajoutent une crasse permanente, des eaux nauséabondes et une multitude de squelettes. L'ambiance post-apocalyptique est sous tendue par une nervosité permanente, un climat de suspicion entre les divers personnages, que la mise en scène nerveuse de Del Toro (L'échine du diable) magnifie.

Usant avec brio, de cascades chorégraphiées, certes un rien " mode ", il s'essaye à de savants mélanges. Des mouvements impossibles, proches des combats de jeux vidéo, sont entrecoupés de ralentis mettant l'accent sur les éléments les plus irréalistes ou les sources de dangers ignorées. Un film efficace, dans lequel l'interprétation n'a finalement que peu d'importance.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire