BIENVENUE A MARLY-GOMONT

Un film de Julien Rambaldi

Les extraterrestres en Picardie

Seyolo Zantoko, tout juste diplômé de médecine, fait le choix d'exercer en France afin d’acquérir la nationalité française. Il débarque alors dans un petit village au nord de Paris, à Marly-Gomont. Nous sommes en 1975. Mais, dans cette campagne profonde, la famille de Seyolo perd ses illusions. Originaires de Kinshasa, ses nouveaux venus inquiètent les habitants. Un dur travail commence pour le jeune médecin afin de se faire accepter…

L'idée de mettre à l'écran la vie des parents de Kamini Zantoko (au scénario) est réalisée par Julien Rambaldi, dont c’est le deuxième film après "Les Meilleurs amis du Monde" (2009). Il en sort une comédie populaire, amusante, émouvante et délicate sur la famille de ce médecin noir durant les années 70. L'arrivée de cette famille en pleine campagne où les habitants n’ont jamais vu de gens de couleur rappelle de douloureuses années de racisme pas si lointaines et qui peuvent encore faire écho à notre époque. C’est d’ailleurs ce sur quoi sur le réalisateur se focalise pour en faire une comédie sociale et de mœurs. Dommage, du reste, que Rambaldi survole le sujet du racisme vécu à l'école par les enfants.

Les points forts du film sont les gags appuyés qui viennent égayer la mise en scène quelque peu faiblarde. On regrettera le manque de rythme et d’originalité des situations qui sont également souvent poussives. Un rayon de soleil submerge néanmoins tout le film : il s’agit d’Aïssa Maïga qui illumine le récit par sa présence. Au final, on est bercé par ce long métrage qui est avant tout un film d'amour d'un fils (Kamini) pour son père, disparu depuis peu, sur une famille qui veut s’insérer en France.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire