Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

BELLE ET SÉBASTIEN : L’AVENTURE CONTINUE

Aventure et ode à la nature

En septembre 1945, quand la guerre est finie, Angelina rentre au village. Sébastien est maintenant âgé de 10 ans, et aide son grand-père à garder le troupeau dans la montagne. Mais Angelina ne revient pas. Son avion se crashe dans les forêts transalpines. Tout le monde pense qu'il n'y a aucun espoir de retrouver des survivants, un énorme feu de forêt s’étant déclaré suite au crash. César, le grand-père de Sébastien, veut tout faire pour retrouver Angelina. Il fait appel à Pierre pour les aider. Un périple commence alors, mettant au jour un secret bien gardé…

Ce deuxième opus de "Belle et Sébastien" surfe sur le succès du premier film qui avait engrangé près de 3 millions d’entrées en France. Pour succéder à Nicolas Vanier, la production a choisi Christian Duguay, qui avait fait ses preuves avec les tournages animaliers puisqu’il est le réalisateur de "Jappeloup" avec Guillaume Canet. Ces nouvelles aventures de Sébastien – accompagné de sa fidèle Belle, chien de « Montagne des Pyrénées » – ont été tournées en décor naturel en Haute–Maurienne. Le film fait à nouveau la part belle aux splendides vues de forêts, appuyées notamment par des vues aériennes saisissantes. Ce côté nature auquel il faut ajouter la participation des animaux est l'essence même de la série "Belle et Sébastien". On pourrait même dire que le réalisateur abuse un peu trop des séances animalières à certains moments !

Le récit de cette suite se focalise essentiellement sur l'émotivité du jeune Sébastien à nouveau joué par Félix Bossuet. Pour ce personnage, il est temps de faire face aux secrets de famille qui l’amèneront à évoluer. Il bravera aussi d’autres dangers dans un film assez intense et au rythme soutenu qui mélange action, émotion et suspens. Des aventures qui feront rêver les enfants venus découvrir la vie du jeune Sébastien. Face à lui, le jeu de Thierry Neuvic apporte une touche supplémentaire de sensibilité. Au final, le public devrait se satisfaire de cette ode à la nature où s’épanouit notre jeune héros.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire