Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

BARBE BLEUE

Un film de Catherine Breillat

Rien que pour découvrir Lola Créton...

A la mort de leur père, deux jeunes filles se retrouvent sans dot. Non loin de leur maison vit un riche seigneur à la barbe bleue, dont chacune des femmes disparait mystérieusement. Un beau jour, l’une d’entre elle décide d’épouser Barbe Bleue…

Alternant entre lecture du conte et fiction Catherine Breillat nous livre sa version du conte de Charles Perrault . Du côté lecture, on trouve deux petites filles très mignonnes et drôles (surtout le passage sur l’homosexualité… ce thème arrivant cependant un peu comme un cheveu sur la soupe…). Et du côté fiction, on découvre des acteurs aux interprétations bien différentes ! Si l’actrice principale Lola Créton, qui joue la femme de Barbe Bleue est vraiment excellente, elle ne parvient pas à effacer les longueurs, les nombreuses incompréhensions et le jeu approximatif de certains autres acteurs.

En ce qui concerne les incompréhensions, on se demande pourquoi d’un seul coup on ne voit plus la « sœur Anne », ce qui est vraiment dommage surtout pour la scène où le femme de Barbe Bleue, sur le point de mourir, interroge sa sœur sur ce qu’elle voit du haut de la tour. De plus la réalisatrice fait mourir une des deux petites filles et la scène où la mère des deux fillettes fait son apparition et demande à sa fille pourquoi celle-ci pleure est terriblement de trop ! Des personnages semblent être développés tout au long du film puis on tout à coup disparaissent. Je pense particulièrement au messager de Barbe Bleue, intéressant, mais qui n'apparaît que deux fois.

Et les bizarreries ne s'arrêtent pas là. Il suffit de noter que dans ce film, on voit les morts respirer ! A tel point qu'on pourrait croire que le père n’était pas mort... On nous montre aussi toujours le même bout de l’escalier en colimaçon… signe d'un manque certain de moyens ? Tout cela finit par faire beaucoup. Et mieux vaut donc au final se focaliser sur la seule chose véritablement intéressante: Lola Créton, à qui l'on souhaite un grand avenir dans le cinéma !

Laëtitia LangueEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire