Parce qu'on en a jamais assez !

LA BANDE A BAADER

Un film de Uli Edel

Un excellent compromis

Andreas Baader, Ulrike Meinhot et Gudrum Ensslin luttent contre l’impérialisme américain pour créer une société plus humaine, tout en employant des moyens violents…

Uli Edel adapte ici le livre de Stephen Aust qui retrace les différentes actions menées par la Faction Armée Rouge (Rote Armee Fraktion) dite « la bande à Baader » pendant les années 70. Il parvient à nous livrer un thriller remarquable tout en liant l’intrigue à des documents d'archives. Le film est non seulement passionnant du fait de son lien avec la réalité historique des évènements racontés mais aussi haletant du fait de son rythme et du jeu des acteurs.

Le réalisateur délivre un récit réaliste, sur fond de guerre froide, de façon objective, sans chercher à minimiser ou à amplifier les faits des protagonistes. Il nous montre comment cette utopie qui animait et que recherchaient les principaux membres de la Rote Armee Fraktion (RAF) se transforma bien vite en une véritable spirale de violence. Le jeu de Martina Gedeck (Ulrike Meinhof) vue dans « La vie des autres », Moritz Bleibtreu (Andreas Baader) vu dans « Cours Lola Cours » et « Les particules élémentaires », Johanna Wolkalek (Gudrun Ensslin) est bluffant, et apporte un éclairage humain et distant à leurs personnages. On en oublierai presque qu’il s’agit là d’un film. Et on finit à la fois révolté, bouleversé, résultat de deux heures de grand suspense.

Laëtitia LangueEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire