Parce qu'on en a jamais assez !

AUX YEUX DE TOUS

Un film de Cédric Jimenez

Conceptuel

Une bombe explose dans une gare. Alors que l’attentat n’est pas revendiqué, un hacker s’empare des images des caméras de surveillance, remonte jusqu’aux exécutants et aux commanditaires, et tente de comprendre les raisons du drame. Il se rend compte que le commanditaire est haut placé, et va tenter de donner un coup de main aux exécutants, un jeune couple qui n’a pas tellement la tête de l’emploi…

Le film repose sur le concept selon lequel quasiment toute l’action est vue au travers des caméras de surveillance, dont la ville de Paris est truffée. C’est en se connectant partout, tel un virtuose, que le hacker dont l’identité nous est inconnue, parvient à être omniprésent, et en quelque sorte omniscient. Pour accéder à l’intérieur des appartements, il utilise les réseaux internet et les webcams dont sont équipés quasiment tous les ordinateurs. L’idée est bonne et elle permet d’illustrer ce malaise qui a justement conduit le réalisateur à faire ce film, et selon lequel nous sommes constamment observés.

Si le procédé déstabilise au début, on s’y fait vite, et l’on doit admettre, à quelques exceptions près (dans des couloirs de bureaux par exemple), que cette omniprésence des caméras de sécurité est surprenante et dérangeante. Le film est très bien rythmé, il fonctionne comme un véritable polar, habité, avec un vrai sujet. Le final est un peu gros, mais a le mérite d’être clair. Il dénonce des arrangements politiques fictifs mais pointe clairement du doigt certaines personnes réelles, tout en stipulant implicitement que des faits de ce type ont déjà eu lieu…

Cette œuvre a la volonté affichée d’être un film coup de poing. Elle remplit en bonne partie sa mission, mais ne convainc pas à 100%, à cause de l’interprétation un peu maladroite de certains acteurs, tels Olivier Barthélémy. De même, un tel propos aurait peut-être mérité un développement plus important sur le fond, là où l’adrénaline et la vitesse sont préférés. Il en résulte en tout cas une réflexion louable sur les nouvelles technologies et le pouvoir d’Internet.

Ivan ChaslotEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire