Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

LES AUTRES

Relents de 6ème sens

Nicole Kidman et ses deux enfants vivent dans une vaste demeure perdue au fin fond d’un parc. Atteints d’une maladie incurable qui leur interdit toute exposition à la lumière naturelle, les enfants doivent vivre tous volets fermés ou rideaux tirés. Par un matin brumeux, arrivent trois personnes… devant semble-t-il remplacer les domestiques, récemment disparus…

Amenabar a un don certain pour mener le spectateur en bateau, et le faire douter, jusqu'à la dernière minute, d'une solution, qui peut pourtant se deviner très tôt. Et c'est bien là le problème de ce film, qui lorgne avec insistance vers le " Sixième sens " et autre " Stir of Echoes ".

Le mode de relation entre fantômes et vivants n'est pourtant pas sans intérêt et permet à Amenabar, sans user d'effets spéciaux, d'enfermer peu à peu le spectateur dans cette immense maison, sans pour autant le cloîtrer dans la prison mentale, amas de certitudes, qu'il dessine pour chacun de ses personnages.

Une petite frayeur de fin d'année, habilement menée, dont l'interprète principale, Nicole Kidman,, une nouvelle fois vibrante de sensibilité et de vulnérabilité, pourrait bien se retrouver en lice pour les prochains oscars (si ce n'est pour Moulin Rouge).

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire