Bannière Festival d'Annecy 2019

ARNAQUE À LA CARTE

Un manque d’humour comblé par la sympathie du duo Bateman/McCarthy

Sandy Bigelow Patterson a beau travailler dans les finances, les fins de mois sont difficiles pour lui et sa petite famille. Chaque dépense est calculée au centime près, et lorsque sa carte est refusée dans une station-service, il se dit que quelque chose ne tourne pas rond. Toutefois, il ne s’attendait pas à découvrir qu’une certaine Diana avait usurpé son identité et fraudé sa carte bancaire pour multiplier les folies. Au bord du gouffre, et alors que la police ne semble pas pressée de résoudre l’affaire, il décide de partir lui-même arrêter cette criminelle en Floride. Mais le voyage ne va pas être des plus paisibles…

Après le succès lucratif de "Comment tuer son Boss ?", Seth Gordon persiste dans son genre de prédilection, la comédie. Et comme un renvoi à sa précédente réalisation, on retrouve une nouvelle fois Jason Bateman en proie à un patron tyrannique. Malheureusement pour lui, ce n’est plus la seule contrariété qu’il va devoir surmonter, puisque son personnage se voit également usurper son identité. Alors que les fins de mois sont difficiles, une criminelle professionnelle dépense sans compter les sous du pauvre Sandy Patterson, profitant qu’il porte un nom de fille (ou mixte selon les points de vue). Pour autant, les forces de l’ordre ne comptent pas agir dans l’immédiat, cette dernière commettant ses achats sur le territoire d’une autre juridiction. Las de la paperasse, Sandy décide de jouer les justiciers et par lui-même régler ses comptes, afin de ramener la voleuse à la police. Mais il ne s’attendait absolument pas à toutes les péripéties qu’il va rencontrer sur son chemin…

Ce road-movie comique fonctionne alors principalement sur le duo d’acteurs formé par le confirmé Jason Bateman et la nouvelle coqueluche de la scène humoristique américaine, Melissa McCarthy ("Mes meilleures amies"). L’alchimie entre les deux est parfaite, les vannes fusent et tout est prétexte pour le gag. Si les situations outrancières se multiplient et si la lourdeur des cocasseries énerve rapidement, l’énergie des comédiens sauve le long-métrage. Pour la finesse et la franche rigolade, on repassera ; néanmoins, les facéties des protagonistes finissent par susciter quelques rires, en particulier grâce à l’excellente Melissa McCarthy qui ne lésine pas sur les efforts pour nous faire marrer. Sans jamais être véritablement poilant, "Arnaque à la carte" regorge toutefois de plusieurs bouffonneries auxquelles il est difficile de résister.

Malheureusement, le scénario trop convenu et les mésaventures attendues empêchent d’élever le niveau de cette comédie, efficace mais banale. Pourtant, la sympathie et la complicité du tandem parviennent à faire pointer une certaine émotion dans les dernières minutes du métrage, mais sans réussir à nous faire oublier les maladresses précédentes. Et cette farce de près de deux heures finit par paraître bien longue… En multipliant les digressions et péripéties, le réalisateur a installé un faux rythme dont pâtissent les différentes blagues. Sans être catastrophique, Seth Gordon nous livre une œuvre en demi-teinte, qu’on aurait préféré moins longue et plus drôle, mais qui mérite d’être vue grâce au talent des comédiens.

Christophe BrangeEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

Laisser un commentaire