Parce qu'on en a jamais assez !

ARMY OF THE DEAD

Un film de Zack Snyder

Braquage zombiesque

Scott Ward, un mercenaire, est engagé avec son équipe pour réaliser un braquage : récupérer 200 millions de dollars dans le coffre-fort d’un casino de Las Vegas. Mais la ville est désormais sous quarantaine depuis qu’elle est envahie par des zombies…

Army of the Dead film movie

Après une première et excellente incursion dans le genre zombiesque en 2004 avec "L'Armée des morts" (remake du chef d’œuvre "Zombie" de George Romero), Zack Znyder décide d'y revenir cette année avec "Army of the Dead", l'histoire d'une équipe de mercenaires qui va dérober des millions de dollars dans le coffre-fort d'un casino, le tout dans un Las Vegas en ruine devenu un no man's land où seuls les zombies sont rois. Un synopsis ultra excitant sur le papier mais la réalité est tout autre.

En effet, Zack Snyder, en multipliant les casquettes (réalisateur, co-scénariste, producteur, directeur de la photographie), s'éparpille et ne parvient à être bon nulle part, en particulier au niveau de sa mise en scène où il abuse du flou lors de trop nombreux plans.

"Army of the Dead" se veut un pur blockbuster, fun et décomplexé, mais en a-t-il vraiment l'allure ? Trop peu souvent à vrai dire. La ville du vice aurait dû devenir une véritable aire de jeux mais il n'en est rien. Trop peu d'idées nouvelles sont présentes et quand elles le sont, leur développement est maigre voire maladroit à l'image de ces zombies organisés. De plus, les effets spéciaux numériques ne sont pas toujours du plus bel effet. Parfois le long-métrage bascule dans le sérieux et ne le fait pas à moitié, en particulier lors des scènes entre le personnage principal et sa fille. On pourrait y voir un écho à la situation personnelle de Snyder (il a perdu sa fille durant le tournage de "Justice League") et les dernières minutes du long-métrage sonnent comme un adieu définitif du père à sa fille, entérinant le deuil.

Le scénario est sans surprise, multipliant les actes de bravoures sans idées et maintes fois vus, les personnages ne sont jamais développés (en 2h28 c'est un comble) et restent enfermés dans leur construction stéréotypée. Le casse en lui-même constitue une très courte partie du long métrage et s'avère finalement plutôt banal.

Toutefois, tout n'est pas à jeter dans le long métrage : les premières minutes suscitent l'intérêt et le générique au ralenti et au son d'une reprise de "Viva Las Vegas" (qui n'est pas sans rappeler le générique de "Watchmen" également réalisé par Snyder) pouvait annoncer le meilleur. De plus le casting est plutôt satisfaisant avec quelques seconds rôles sympathiques comme Matthias Schweighöfer ou Nora Arnezeder, mais l'interprétation ne sort jamais des sentiers battus.

Au final "Army of the Dead" parvient dans une moindre mesure à divertir (grâce à une partie de son casting et quelques moments funs) mais apparaît la plupart du temps comme un roller coaster fade dont on connaît à l'avance les moindres secousses et virages. Et dans ces moments-là, 2h28 c'est un peu long.

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire