banniere-reflets-2019-2

APPRENTIS PARENTS

Un film de Sean Anders

Devenir parents

Pete et Ellie, la quarantaine, sont rénovateurs de maison. Un jour, ils décident de se lancer dans le processus d’adoption d’un enfant. Lors d’une journée de rencontres entre parents adoptant et enfants à adopter, ils font la connaissance de Lizzie, une adolescente, et décident de tenter l’aventure avec elle. Ne préférant pas séparer la fratrie, ils adoptent également son frère Juan, 10 ans, et sa petite sœur Lita, 5 ans. Mais devenir parents ne va pas être de tout repos pour le couple…

Apprentis parents film image

Alors qu’on pouvait s’attendre à une comédie standard sur des parents débordés par des enfants turbulents qui enchaînent les 400 coups, offrant ainsi la possibilité d’une multitude de gags, le film de Sean Anders n’emprunte pas ce chemin et propose plutôt une comédie initiatique sur la parentalité où les dialogues frappent plus que les gags.

Derrière cet aspect comique, une petite réflexion pointe le bout du nez sur ce qu’implique de devenir parents adoptifs et de construire une famille du jour au lendemain, avec toutes les problématiques qui s’en suivent. Toutefois on peut regretter un scénario qui dans son déroulé choisit par moments la simplicité et ne développe quasiment pas certains personnages (en particulier les membres de la famille d’Ellie).

C’est avant tout par les dialogues que le long-métrage trouve sa puissance comique, à l’image des échanges lors des réunions de parents adoptants, plus que dans des gags visuels (qui demeurent malgré tout bien trouvés). Là où le film surprend c’est dans sa capacité à construire de véritables moments d’émotion qui réussissent à nous toucher entre deux saillies comiques. Mark Wahlberg et Rose Byrne font preuve d’une excellente alchimie, à l’image du trio d’enfants, mais se font voler la vedette comique par un autre duo : Octavia Spencer et Tig Notaro (qui campent des assistantes sociales).

"Apprentis parents" est donc une comédie réussie, qui sait à la fois nous faire rire mais aussi nous émouvoir. Et même si le scénario est convenu dans son déroulé global, cette nouvelle comédie en provenance d’outre-Atlantique mérite qu’on s’y attarde, avec ou sans enfants !

Kevin GueydanEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire