Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

ANGRY BIRDS

Une adaptation sympathique et divertissante

Red est un oiseau vivant sur une île remplie de ses congénères. Si tous sont heureux, lui a des problèmes de colère, ce qui lui vaut d’être mis à l’écart de la communauté. Mais lorsque débarquent des cochons verts, il se pourrait bien qu’il soit le dernier espoir pour éviter une catastrophe…

"Angry Birds" est à l’origine une application mobile grâce à laquelle on pouvait tuer le temps en envoyant des oiseaux sur des cochons verts. Soit un pitch totalement improbable qui valut à la franchise un succès colossal, de nombreuses versions et une multitude de produits dérivés. C’est ainsi, presque naturellement, que débarque sur les écrans une adaptation cinématographique, tant "Angry Birds" est entré dans la culture populaire. Des les premières minutes, le constat est évident : tous les ingrédients du jeu sont là, aussi bien dans l’univers que dans la pléthore de personnages. Mais là où le film réussit brillamment, c’est dans sa propension à faire exister chaque petite boule de plumes, en leur conférant une véritable personnalité en adéquation avec ce qu’avait laissé entrevoir les différents jeux.

Cette caractérisation habile et intelligente des protagonistes permet alors au métrage d’avancer à toute vitesse. Peut-être trop. Car si le scénario de Jon Vitti (passé par "Les Simpsons", "L’Âge de glace" et "Alvin et les Chipmunks") fait des étincelles pour nous offrir une histoire riche et inventive en se basant uniquement sur le simple postulat de départ de la fameuse app, le rythme trop élevé empêche le film d’exprimer son potentiel comique et émotionnel. Les vannes fusent trop rapidement, les réalisateurs ne laissant pas le temps aux bouffonneries des oiseaux de faire leur effet. Au même titre, la frénésie qui entoure cette œuvre d’animation empêche tout empathie, les situations s’enchaînant trop hâtivement pour que le spectateur puisse avoir le temps d’apprécier ces piafs en colère.

Si les nombreux jeux de mots devraient ravir les plus jeunes, et si quelques références devraient détendre les zygomatiques des plus adultes, "Angry Birds" échoue dans sa quête à instaurer une bande de potes à laquelle on serait immédiatement attaché, comme avait, par exemple, su le faire "L’Âge de glace" ou "Madagascar". L’animation est plutôt léchée, les bonnes intentions se ressentent, l’intrigue tient la route, la folie et l’énergie sont là (des cochons verts qui chantent de la country en faisant du trampoline, il fallait y penser), mais il manque un brin de maîtrise et de consistance à l’ensemble pour que le métrage puisse atteindre la magie de ses modèles. Toutefois, les qualités pour une nouvelle aventure plus réussie sont déjà présentes. À suivre donc.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire