Bagniere comedies_confinement-04

ANDY

Un film de Julien Weill

Inabouti

Thomas n’a pas de résidence fixe, il est hébergé à droite et à gauche et se laisse vivre. Un jour, alors qu’il ne trouve plus de toit, et se voit contraint d’aller dans un foyer. Il y fait la connaissance de Margaux, qui travaille là afin de se protéger d’une relation difficile. Thomas doit alors trouver un travail, lui qui n’a jamais vraiment bossé. Il pense avoir découvert le métier idéal : celui d’escort boy…

Andy film image

Julien Weill nous propose, pour son premier film, une comédie sans grande originalité. Si le public prendra plaisir à voir le duo formé par Vincent Elbaz et Alice Taglioni, le climat social dans lequel ils évoluent ne semble pas assez approfondi. Et le mélange de film social et romantique ne sera pas une grande réussite au final.

Le personnage, de raté profiteur avec la gente féminine, joué par Vincent Elbaz, fera forcément sourire. L’idée du bogoss obligé de faire l'escort boy était en effet plutôt bonne. Mais ce portrait manque d'émotion et on sera plus attaché au personnage d'Alice Taglioni, abordé dans toute sa condition féminine. Un film au final en demi teinte, dont le traitement manque un peu d'envergure.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire