Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

L'AMI DE LA FAMILLE

Un film de Paolo Sorrentino

Un ami bien original

Un viel usurier rencontre une femme qui a besoin d'argent. D'étranges relations se nouent entre eux...

« L'ami de la famille », présenté à Cannes en 2006, est un drôle de film italien qu'on est content de voir enfin sortir sur les écrans français. Jolie surprise de la compétition, il nous contait l'histoire d'un usurier retors qui sait user de différentes techniques plus ou moins avouables pour récupérer son argent et les intérêts dûs. Le film, à la construction originale, revêt d'emblée un aspect décalé de par ses principes de mise en scène, usant notamment d'une musique par passages envahissante, dont la modernité contraste avec les humeurs d'un personnage vieillot mais haut en couleurs et avec des situations mafieuses relativement classiques. Ce dispositif, qui sort des sentiers battus, pourra en agacer certains mais permet des transitions ou des pauses dans les tensions. Saluons également de surprenants dialogues qui ajoutent à l'étrangeté et au piquant de l'ensemble.

Côté distribution, Giacomo Rizzo compose formidablement un vieillard roublard, à l'air vicieux, qui sait également se faire passer pour le gendre idéal. Homme de paradoxes, il est tantôt mielleux, tantôt assassin dans ses propos et ses actes. On le soupçonne même parfois d'éprouver des sentiments (amoureux?) derrière cette façade calculée. Face à lui, la jeune actrice ( Laura Chiatti ), fort jolie, fait plus que tirer son épingle du jeu. Elle incarne un personnage qui cherche à cacher à son mari son besoin d'argent et fait appel aux services de cet homme qui deviendra un faux oncle d'amérique, et donc le fameux ami de la famille... Ce dernier va ainsi abuser d'elle, mais le scénario joue habilement sur l'ambigüité de leur relation : qui manipule qui ? qui tient à l'autre ? A vous de le découvrir.

Rémy MargageEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire