Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

AFTER MY DEATH

Un film de Kim Ui-seok

Un drame bouleversant et troublant

La disparition d’une élève d’un lycée pour jeunes filles va totalement chambouler le quotidien de l’établissement. Young-Hee, dernière personne à l’avoir vu vivante, va rapidement attirer les soupçons même si la piste du suicide semble la plus probable. À moins que les deux enfants ne partagent un terrible secret ?...

Récompensé au Festival de Busan, "After my Death" est un premier long métrage sombre et stylisé. En Corée du Sud, une enfant disparaît soudainement. Dans cette société où le taux de suicide est l’un des plus élevés au monde, les premiers regards se portent logiquement vers un tel drame. Mais rapidement, ceux-ci sont détournés sur la jeune Young-Hee, dernière élève à avoir vu sa camarade vivante. Pourrait-elle cacher un secret ou est-elle simplement le bouc émissaire choisi pour supporter les persécutions de la famille et de l’établissement scolaire, reflet d’un pays qui accable ses êtres et perdure dans des conventions anachroniques ?

Thriller sociologique parfaitement maîtrisée, "After my Death" est une plongée saisissante dans les mœurs de la Corée du Sud. Âpre et austère, le film ne se complaît pas dans sa rigueur mais développe une grammaire cinématographique captivante, où le mystère s’épaissit sans jamais prendre le pas sur les tourments de sa protagoniste. Car là est bien le cœur de cette chronique adolescente, dans les émois d’une génération qui n’arrive plus à trouver sa place dans un monde où la rivalité devrait être la clé de voûté. Abandonnant progressivement les codes marqués du polar, la narration se concentre sur l’intime, dressant un sublime portrait d’une gamine sacrifiée. Avec sa colère sourde et ses revendications manifestes, ce premier essai se transforme en coup de maître, brillant aussi bien pour ses qualités formelles que pour la noirceur de son récit. Envoûtant et percutant.

Christophe BrangéEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire