Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

A PROPOS D'ELLY

Un film de Asghar Farhadi

La belle inconnue

Une famille iranienne se réunit pour un week-end en bord de mer. Il y a là plusieurs frères, leurs femmes, quelques enfants... Seule invité en marge, Elly, nourrice, semble cacher quelque chose de personnel, alors que l'un des frères semble prêt à la courtiser, encouragé par sa famille...

« A propos d'Elly » est un film iranien à part, une oeuvre qui pénètre au coeur de la famille, en jettant au milieu de l'arène un personnage étranger dont on ne sait que peu de chose, et dont la présence ou l'absence révèlera au fil du film, bien des choses sur les frères et soeurs présents, mais aussi sur le fonctionnement même de la société iranienne et des règles qui régissent les rapports hommes / femmes.

Le film se divise nettement en deux parties. La première s'attache à montrer un quotidien, loin des clichés politiques habituels sur un pays réputé refermé, est empreinte d'une inattendue liberté. Avec l'arrivée de la famille sur leur lieu de week-end, on découvre l'entraide, grâce à ds habitants qui leur trouveront vite une maison d fortune en bord de mer. La chronique familiale est légère et lumineuse, dégageant au passage un doux parfum de vacances. On s'attache vite aux personnages, grâce à la légèreté et au naturel de leurs rapports, et à une scène unificatrice de danse folklorique. Le clan respire la joie, les femmes sont en apparence libérée, et l'humeur est aux badinages, tout le monde essayant de caser le frère rentré récemment avec la fameuse nourrice.

Mais doucement, le réalisateur (fort justement primé à Berlin pour sa mise en scène) distille le mystère autour de ce personnage. Aux travers de plaisanteries anodines, les membres de la famille en dresse un portrait en creux. Faisant preuve de retenue, on imagine forcément qu'elle cache quelque chose de personnel. Puis soudain intervient la noyade d'un des enfants. Et commence la seconde partie du film, Eddy manquant aussi à l'appel. Plus sombre, elle s'articule autour de la recherche de cette femme, disparue ou partie de son plein grès.

Avec une habilité certaine, le réalisateur ménage le suspense, soufflant alternativement le chaud et le froid. Et la disparition déclenche bien des comportements jusque là mis de côté, réveillant des tensions et problèmes de couples. Ceux-ci mettent en évidence une certaine condition de la femme (et de la pièce rapportée), bien différente de celle montrée dans la première partie. Entre soupçons de liaisons, mépris conjugaux, sens dévoyé de la responsabilité... c'est à un amère constat de la méconnaissance de l'autre que l'auteur mène ses personnages, personne ne connaissan en fait son nom de famille. Un drame mordant.

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE


bande annonce par filmtrailer.com

Laisser un commentaire