Bannière Festival de Venise Mostra del cinema de Venezia 2021

À COUP SÛR

Un film de Delphine de Vigan

Un petit coup et puis s'en va

Parce que son amant d’un coup lui a dit qu’au lit, elle n’était qu’une « limace », Emma se lance dans un laborieux apprentissage du sexe…

Jeune comédienne et humoriste, remarquée pour son rôle de nymphomane dans la série "WorkinGirls", et déjà aperçue dans une poignée de comédies plus ou moins drôles (on citera "Dépression & des potes"), l’énergique Laurence Arné se retrouve en tête d’affiche du premier long-métrage de l’écrivain Delphine de Vigan. Comédie romantique qui se veut dans l’air du temps, à la fois ingénue et branchée, "À coup sûr" colle aux basques de son héroïne en plein doute sexuello-existentiel, que la belle Laurence incarne avec une certaine conviction. Avec la toujours parfaite Valérie Bonneton et l’excellente Julia Faure ("Camille redouble"), irrésistible en call girl de luxe, c’est bien elle qui donne un peu de saveur à une intrigue déjà vue mille fois. Et qui peine sérieusement à se démarquer du tout-venant des comédies romantiques françaises.

Il y aurait sûrement un article à écrire sur la pudeur incompréhensible des comédies dont le sujet principal est le sexe, là où le cinéma d’auteur n’hésite jamais à se lâcher comme il faut. Et c’est bien dommage car, en l’état, "À coup sûr" fait peine à voir, tant il se vautre dans une pudeur malvenue (avec un sujet pareil, juste un petit téton, sérieux ?) et handicapante, là où il aurait fallu oser un peu plus de folie et d’excitation. Bon, ça n’est pas bien grave, finalement, car les priorités de la cinéaste et de son casting semblent ailleurs. Pas dans la dénonciation de la recherche forcenée de la performance sexuelle, pas dans le portrait gentillet du milieu journalistique, non, plutôt dans la volonté unique – et un peu simpliste – de livrer une comédie romantique semblable à toutes les autres. Et du coup, totalement anecdotique.

Frederic WullschlegerEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE




Powered by Preview Networks

À LIRE ÉGALEMENT

Laisser un commentaire