Parce qu'on en a jamais assez !

7 JOURS PAS PLUS

Migrant malgré lui

Dans le Nord de la France, Pierre – un vieux garçon quincaillier – travaille dans le magasin familial. Il fait la rencontre d'un jeune indien Ajit débarqué d'un cargo… Pierre se retrouve, par la force des choses, contraint d'héberger quelques jours Ajit, malgré la barrière de la langue. Ce dernier est en quête de son oncle…

Le réalisateur français d’origine chilienne rassemble une star de l’extrême orient, inconnu en France, et le trublion du cinéma francophone Benoît Poelvoorde. Il mélange les genres avec le personnage anti social joué par Poelvoorde qui est pithiatique avec le sympathique Ajit. Le choc des cultures et de la langue engage des situations comiques, mêlant touches d'émotion et surréalisme dans cette reprise du film argentin "El Chino". Benoît Poelvoorde nuance son jeu pour son interprétation céleste, tandis que Pitobash joue dans la bonté de la délicatesse sans fioriture.

Si la comédie d’Hector Cabello Reyes est touchante, sensible et divertissante, on regrettera le manque de piquant pour une comédie finalement trop bien lustrée et trop prévisible. Le scénario est ainsi trop bien huilé avec un mécanisme réglé au cordeau pour faire rire le public. Alors certes, le réalisateur essaye d'enrichir son film avec une vraie volonté d’aller sur le terrain du social en contradiction avec l'absurde des situations, mais le film reste quelque peu naïf et sans grande prétention. On gardera donc en mémoire la sensibilité des personnages ainsi que le remarquable jeu des comédiens Benoît Poelvoorde et Pitobash qui arrivent à nous faire passer un agréable moment.

David BrejonEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire