Bannière Festival film court Villeurbanne 2019

45 ANS

Un film de Andrew Haigh

Quand le doute devient insupportable

Un couple sur le point de fêter ses quarante-cinq ans de mariage jour pour jour, va voir sa solidité mise à rude épreuve avec l'arrivée d'une simple lettre. La femme découvre alors l'existence d'une autre, dont fut amoureux son mari quelques années avant elle, et qui disparut en 1962 dans un accident dans les Alpes suisses. Son corps ayant été retrouvé, son mari se retrouve obliger de parler d'elle, ce qu'il prétend avoir d'ailleurs déjà fait...

Andrew Haigh, auteur anglais du remarquable "Weekend", histoire d'une rencontre avortée, nous livre un nouveau scénario tout en sensibilité. Avec une finesse d'écriture indéniable, il dissèque la relation d'un couple dans lequel l'amour semble avoir persisté de manière différente, voire inégale, et des conséquences que peut toujours avoir la découverte d'événements passés. Traitant de manière subtile du doute, cette histoire nous ballote entre comportement réservé masculin et entièreté féminine. Ceci jusqu'à ce que l'émotion nous étreigne, sans détours ni fioriture.

Car chacun pourra se projeter dans ce récit, à la place de l'un ou l'autre des personnages. Avec force ellipses et confrontations, le metteur en scène nous entraîne dans les méandres d'un cerveau féminin où la surprise première, puis la curiosité se transforment progressivement en obsession et paranoïa. Si les deux membres d'un couple ont vécu des choses difficiles avant d'être ensemble, les zones d'ombre d'importance ne sont-elles pas à même de tout gâcher ? Et quand le drame est trop intense, le choix de l'enterrer pour mieux survivre n'est-il pas justifiable ?

Le film dispose sur ces différents points d'un scénario malin, qui interroge la part d'ombre des uns et des autres, le poids des amours passés et l'influence d'une figure jadis aimée puis perdue sur celles qui suivront. Porté par le magnifique duo composé de Charlotte Rampling (impériale et déchirante) et Tom Courtenay (sombre et taciturne à souhait), tous deux prix d'interprétation au Festival de Berlin 2015, le film pose cruellement deux questions : peut-on aimer sincèrement plusieurs fois ? Peut-on aimer encore, une fois l'amour mis en doute ?

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire