Parce qu'on en a jamais assez !

11'09''01 SEPTEMBER 11

Visions politiques, pour certaines courageuses

Courts métrages présentant la vision de 11 réalisateurs internationaux (Loach, Immamura, Lelouch…), sur l'attaque du World Trade Center, chacun en 11 minutes, 9 secondes et 1 image…

La force de ce recueil d'opinions réside certainement dans l'expression d'avis et de comparaisons avec d'autres évènements du monde, relativisant, non pas la tragédie, mais la place du drame en question.

Parmi les meilleurs courts, on notera celui de Ken Loach, puissant, sous forme de lettre de soutient d'un exilé chilien résidant en angleterre. Il fait le parallèle avec les événement du 11 septembre 1973, et l'attaque américaine sur son pays, relativisant la position et la dénomination de " ennemi de la liberté ". D'autres font également le parallèle, avec les évènements de Bosnie (Danis Takovik), ceux d'Israël (Amos Gitaï) ou de la deuxième guerre mondiale (Immamura).

Youssef Chahine choisit de se mettre en scène dans une discussion un rien pompeuse mais plutôt réaliste sur le rôle des USA, manipulateurs et intéressés. Quand à Sean Penn, il choisit la comptine poétique de la vie d'un viellard tourné vers lui-même et son passé, que l'effondrement des tours, laissant enfin entrer la lumière dans son appartement, forcent à voir la réalité. Un symbole important, que les évènements actuels n'embrassent malheureusement pas.

Mira Nair enfonce le clou, avec une critique violente des préjugés concernant les musulmans. Reste également le petit film de Idrissa Ouedraogo, seule tonalité humoristique, dans lequel des enfants tentent de capturer Ben Laden, en espérant toucher la récompense de 25 millions de dollars. L'argent, et l'impossibilité de se soigner ou d'évoluer est au cœur du film, critiquant la place de celui-ci, et l'usage qu'en font les politiques en générale. Un ensemble de films qui présentent nombre de vérités que les américains ne sont peut-être pas tous prêts à entendr

Olivier BachelardEnvoyer un message au rédacteur

Laisser un commentaire