Banniere Festival de Berlin - Berlinale 2024

ARTICLES

Gérardmer 2024

Gérardmer 2024 : Sélection films en compétition

31e festival du film fantastique de Gérardmer
du mercredi 24 janvier au dimanche 28 janvier 2024
Gérardmer – France

Festival de Gérardmer 2024 sélection Compétition
© 2023 Artificial Humors

Hideo Nakata en ouverture

Dans le cadre de la compétition 2024, c’est le film japonais "The Forbidden Play" de Hideo Nakata qui fera l’ouverture du festival. Grand cinéaste d’horreur japonaise, il a contribué aux imageries marquantes de la pop culture avec son diptyque "Ring". Mentionnons au passage son retour au festival, lui qui avait été récompensé du Grand Prix en 2003 avec son chef d'œuvre "Dark Water" lorsque le festival se nommait encore Fantastic’Arts. On peut dire sans trop d’hésitation que son retour ne nous laisse pas de marbre surtout au vu du pitch : une famille japonaise heureuse et épanouie se voit touchée par la mort tragique de la mère. Après avoir enterré son petit doigt dans le jardin, des phénomènes étranges commencent à se produire. Un film d’esprits, teinté d’une parabole sur le deuil, rien de mieux pour ouvrir les festivités.

Le rapport avec l'autre

Il sera surtout question cette année de rapport avec l’autre, à la famille ou à l’être aimé et de ce dont on est capable au nom de l’amour. Déjà mentionné plus haut avec le film d’ouverture, on remarque ce même fil conducteur avec d’autres films de la compétition comme "Amelia’s Children" du portugais Gabriel Abrantes où l’on suivra Edward, orphelin de naissance, qui apprend un beau jour qu’il a sa mère et un frère jumeau dans une maison dans une partie du pays isolé. La réalisatrice Jennifer Reeder apportera sa pierre à l’édifice avec "Perpetrator" qui traite des malédictions familiales, parlons aussi de "Sleep", déjà projeté à la Semaine de la critique de Cannes en 2023, qui nous vient de Corée du Sud par le cinéaste Jason Yu, avec son couple pris dans la tourmente à cause de transformations indésirables. En sachant que le monsieur est l’assistant de Bong Joon-ho ("Parasite", 2019), nous risquons d’être face à une œuvre déroutante où les rires et le sang ne sont jamais bien loin.

Dans la continuité du thème avec la notion de sacrifice on trouvera l’intrigant "En attendant la nuit" par la française Cécile Rouzet pour son premier film de fiction qui semble lorgner du côté de "Martin" de Georges R. Romero, avec son héros assoiffé de sang et contraint de vivre en banlieue. Dans le genre "jusqu’où l’amour fou peut-il nous emmener?”, "The Funeral" de Orçun Berham est celui qui nous attire le plus, avec un résumé aussi efficace que fou : un chauffeur de corbillard s’éprend du cadavre qu’il transporte. Le réalisateur turque semble avoir envie de frapper fort avec son deuxième film. Avec "When Evil Lurks" de l’argentin Demiàn Rugna, on se concentrera sur les liens entre deux frères qui feront face à une étrange épidémie après la découverte d’un cadavre dans leur jardin. Depuis 2017 avec son "Terrified" (nommé chez nous "Aterrados"), nous n’avions pas eu de nouvelle du cinéaste. Nous sommes heureux de pouvoir voir ce qu’il nous a concocté pour cette 31ème édition.

Le survival en vedette

Le genre du survival est mis également à l’honneur avec des propositions alléchantes telles que "Resvrgis" de Francesco Carnesecchi côté montagne et "The Seeding" côté désert du frenchie Barnaby Clay. Alors que le premier sonne avec son résumé comme un survival “classique”, le long métrage du français Barnaby Clay est celui qui titille le plus notre curiosité. Avec ces grands espaces désertiques et la promesse d’une descente aux enfers très certainement composée de rencontres avec des rednecks consanguins, ça sent bon le cocktail explosif. Notons également la présence au casting de ce dernier de la chanteuse française Soko (qu’on a déjà pu voir dans "La danseuse" de Stéphanie Di Giusto aux côtés de Gaspard Ulliel). Les Français sont mis à l’honneur cette année avec également le film d’Abel Danan, "La Damnée". Promettant un huis clos dans un appartement parisien teinté d’épouvante, ce premier long métrage peut vite se démarquer du reste de la concurrence surtout de la part du metteur en scène qui avec son court métrage "Canine", présenté en 2018 au festival, s’était révélé être un cinéaste en herbe plein de générosité et plutôt malin. Encore une belle année en perspective !

Les 10 films en compétition

PERPETRATOR
de Jennifer Reeder
avec Josh Bywater, Casimere Jollette, Sasha Kuznestov, Melanie Liburd…

THE FORBIDDEN PLAY
de Hideo Nakata
avec Kanna Hashimoto, Daiki Shigeoka, Megumi, Mayu Hotta, Kenta Izuka…

WHEN EVIL LURKS
de Demiàn Rugna
avec Ezequil Rodriguez, Silvana Sabater, Luis Ziembrowski, Emilio Vodanovich, Federico Liss

LA DAMNÉE
de Abel Danan
avec Lina El Arabi

AMELIA’S CHILDREN
de Gabriel Abrantes
avec Brigitte Lundy-Paine, Carloto Cotta, Anabella Moreira, Alba Baptista, Rita Blanco…

THE FUNERAL
de Orçun Berham
avec Ahmet Rifat Sungar, Cansu Türedi, Emrah Altintoprak, Tekin Temel, Gizem Erdem

EN ATTENDANT LA NUIT
de Cécile Rouzet
avec Elodie Bouchez, Jean-Charles Clichet, Céleste Brunnquell, Mathias Legoût Hammond, Anne Benoit, Louis Peres…

RESVRIGS
de Francesco Carnesecchi
avec Ludovica Martino, Blu Yoshimi, Beatrice Fiorentini, Beatrice Modica, Thomas Santu, Daniele Mariani

THE SEEDING
de Barnaby Clay
avec Scott Haze, Kate Lyn Sheil, Alex Montaldo, Michael Monsour, Soko...

SLEEP
de Jason Yu
avec Yu-mi Jeong, Sun-kyun Lee

Océane Cachat Envoyer un message au rédacteur