Banniere Festival d'Annecy 2024

WAHOU !

Un film de Bruno Podalydès

À vendre : un T10 de 90m², en situation parisienne, disponible de suite

Oracio et Catherine sont des agents immobiliers. Le premier est un nouveau venu dans la profession, la seconde a davantage d’expérience. Leur but est commun : provoquer chez leurs clients l’effet « Wahou ! » (du nom de l’agence pour laquelle ils travaillent). Ils s’occupent aléatoirement des deux mêmes logements : d’un côté une grande maison bourgeoise à acheter, de l’autre un apparemment moderne à louer. Mais la personnalité assez gratinée des acheteurs potentiels va les mettre à rude épreuve…

Wahou ! film movie

Bonjour. Entrez donc, je vous ouvre la porte… Donc, vous le voyez, le hall est assez vaste : on y respire bien, et pour cause, comme il est dit dans la brochure, ce genre de pièce constitue « l’endroit où l’on se dit tout ». Et c’est littéral : en une courte scène d’ouverture, vous le voyez bien, nous avons tout qui est déjà mis cartes sur table, des enjeux du récit (une vente ou une location à faire par deux « spécialistes » de la profession) jusqu’au plan de l’appartement tout entier (dix scènes qui alternent successivement entre les deux logements à faire visiter) en passant par le ton atmosphérique de chaque pièce (une température plus ou moins équilibrée entre une approche sérieuse du métier et une loufoquerie qui ne cesse de tout dérégler). C’est là tout le savoir-faire de l’architecte Podalydès, il faut le souligner…

Ah oui, chose importante que je précise, inutile de vous attendre à une grande pièce principale qui ferait salon ou salle à manger. Ici, chaque pièce a exactement la même superficie que les autres, de manière à assimiler le scénario à une juxtaposition d’alvéoles où l’on butine le même miel. Bon, cela rend certes la visite un peu monotone et répétitive, mais je ne doute pas que vous pourrez trouver chaussure à votre pied dans au moins l’une d’elle (pour ma part, j’ai un petit faible pour l’ultime pièce, pour le coup la plus surprenante). Par ici, la cuisine fait le lien entre toutes les pièces : elle est relativement petite et ancienne, mais le précédent locataire a laissé un livre de recettes de montage dont vous pourrez tirer profit en cas de besoin… Euh oui, le livre est un peu poussiéreux, mais je crois savoir que le champ/contrechamp reste une valeur sûre, si l’on en croit les statistiques du marché…

Vous aurez remarqué que chaque pièce est équipée d’un dressing, dans lequel il y a assez de place pour loger la crème des acteurs français, aussi bien rodés au théâtre qu’au grand écran, et ce malgré le fait qu’ils doivent tous tenir dans un espace très réduit qui ne leur laisse pas beaucoup d’autonomie ni d’oxygène… Euh… Bon, on continue, par ici s’il vous plaît… Pour la salle de bain, vous constaterez que tout a été refait à neuf, en particulier la double vasque (Sabine Azéma et Eddy Mitchell) qui présente cela dit quelques risques aléatoires de rouille et de remontées acides – des petits travaux d’entretien sont donc à prévoir. Les toilettes sont ici, juste à côté, mais on n’a pas pu les inclure sur la brochure que je vous ai fournie – l’absence de situations intéressantes nous a contraint à les laisser dans le hors-champ…

Enfin, finissons par l’extérieur… Voyez ce terrain assez large, sur lequel tout est envisageable en matière de végétation, de culture, de piscine ou de… Hein ? Pardon ? Ah oui, le bruit au fond… Eh bien, c’est juste le train-train qui passe toutes les cinq minutes. Mais rassurez-vous, ça n’a rien d’assourdissant et ça ne risque pas de troubler votre sommeil… Voilà, c’est la fin de notre visite ! Donc, pour résumer, c’est un petit appartement classique, plat et sans grande saveur (à l’image de la crêpe qui porte son nom), où l’on se sent bien dans ses pantoufles, mais ça peut sembler étriqué si l’on est déjà trop lassé des locations quotidiennes de la régie France 3. Et vous l’avez vu, question inventivité et mise en scène, il y a encore pas mal de travaux à faire, ce qui justifie donc le prix assez bas et en l’état non négociable. Alors ? Vous le prenez ou pas ?

Guillaume GasEnvoyer un message au rédacteur

BANDE ANNONCE

Laisser un commentaire