Banniere_Festival_Animation_Annecy_2020

Jake Gyllenhaal

Interprète

Né le 19 Décembre 1980 à Los Angeles, Jake Gyllenhaal est issu d’une famille de cinéma : fils de réalisateur (Stephen Gyllenhaal) et de scénariste (Naomi Foner), frère de Maggie Gyllenhaal(remarquée dans "La secrétaire").

Jake fait ses premiers pas sur le grand écran dans "La vie, l'amour, les vaches", à l’âge de 11 ans, avant d’être révélé dans le rôle d’un adolescent perturbé, qui, lorsqu'il est sous influence, voit des lapins géants dans son jardin, dans l’excellent "Donnie Darko" de Richard Kelly.

Attiré par les productions indépendantes, Jake figure ensuite à l’affiche de "The Good Girl", aux côtés de Jennifer Aniston avant d'apparaitre au grand public dans le premier rôle de "Le Jour d'après", thriller climatique visionnaire, signé Roland Emmerich.

Enfin, 2006 fut certainement l'année de sa consécration, avec deux films calibrés pour les Oscars. D’un côté, le sombre "Jarhead" de Sam Mendes, où il interprète un marine’s un peu égaré dans une guerre du Golfe où il ne se reconnaît pas ; on lui découvre alors une plastique impressionnante, qui va ravir ces fans. De l’autre côté, dans l’excellent film de Ang Lee, "Le Secret de Brokeback Mountain", il interprète le rôle de Jack Twist, cowboy homosexuel, amoureux de Heath Ledger, qui lui vaudra sa première nomination à l’Oscar du second rôle masculin.

En 2007, il tourne sous la direction de David Fincher dans Zodiac, dans lequel il partage la tête d’affiche avec Robert Downey Jr. et Mark Ruffalo. Jake interprète un journaliste en herbe, obsédé par une affaire de serial killer, ce qui lui vaudra de monter pour la première fois les marches du festival de Cannes. Zodiac était présenté en compétition au festival, quelques mois après sa sortie US, qui fut un semi échec commercial de l'autre côté de l'Atlantique.

L'acteur côtoie ensuite tous les styles: le thriller politique avec "Détention secrète", le drame avec "Brothers", le blockbuster avec "Prince of Persia", la comédie avec "Love, et autres drogues" et la science fiction avec "Source Code". Et le pire, c'est qu'il excelle dans chaque!

Filmographie sélective

2011 : Source Code, de Duncan Jones
2010 : Love, et autres drogues, de Edward Zwick
2010 : Prince of Persia : les sables du temps, de Mike Newell
2010 : Brothers, de Jim Sheridan
2008 : Détention secrète, de Gavin Hood
2007 : Zodiac, de David Fincher
2006 : Le Secret de Brokeback Mountain, de Ang Lee
2006 : Jarhead - la fin de l'innocence, de Sam Mendes
2004 : Le Jour d'après, de Roland Emmerich
2003 : The Good Girl, de Miguel Arteta
2002 : Donnie Darko, de Richard Kelly
2000 : Ciel d'octobre, de Joe Johnston
1991 : La Vie, l'amour, les vaches, de Ron Underwood

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur

SA FILMOGRAPHIE SUR ABUS DE CINE

A JOUÉ DANS