Banniere Festival d'Annecy 2024

NEWS

Festival

London Film Festival 2021 : Jours 11 et 12

20 octobre 2021
London Film Festival 2021 jours 11 et 12 The Tragedy of Macbeth
© A24 - Apple TV+

Macbeth selon Coen, palmarès et rideau de fin pour le London Film Festival

Et c’est donc avec "The Tragedy of Macbeth" que vient se conclure le BFI London Film Festival. L’adaptation à l’écran du classique Shakespearien par Joel Coen, pour la première fois crédité sans son frère, se démarque essentiellement par ses effets de styles, embrassant totalement l’artificialité d’une représentation théâtrale, avec notamment des décors volontairement en toc, des plans pour la plupart fixes ou avec des travellings dont le seul but est de garder une valeur de plan identique, et bien sûr des monologues dans un langage des plus soutenus, Shakespeare oblige. Résumer "The Tragedy of Macbeth" à du simple théâtre filmé serait toutefois bien faux, Joel Coen tenant bien à adapter les codes des planches à la pellicule et travaillant donc, entre autres, ses transitions et son montage.

Ces derniers jours ont aussi été l’occasion de s’éloigner un peu du grand écran et de tourner notre regard vers le petit, avec la projection des trois premiers épisodes de "Hellbound", série Netflix signée par le Coréen Yeon Sang-ho, à qui l’on doit entre autres "Dernier Train pour Busan". Cette excellente série fantastique pose d’intéressantes questions et propose de très bons moments de tension.

Enfin, qui dit fin de festival, dit également palmarès. C’est donc le road movie "Hit the Road" de l’Iranien Panah Panahi (fils de Jafar Panahi), qui s’était déjà fait remarquer à Cannes, qui remporte le prix du meilleur film. Laura Wandel remporte pour sa part le prix du meilleur premier film avec "Un monde", et le documentaire "Becoming Cousteau" de Liz Garbus remporte celui du meilleur documentaire.

Quant au public, son cœur a penché pour "Costa Brava, Lebanon" de Mounia Akl, qui remporte donc le prix du public. Parmi les gagnants, figurent enfin Diana Cam Van Nguyen dans la catégorie meilleur court métrage avec "Love, Dad" et Duncan Speakman dans la catégorie Immersive art and XR avec "Only Expansion". Ainsi s’achève donc cette édition 2021 du BFI London Film Festival.

Raphaël Jullien Envoyer un message au rédacteur
Source :