Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

NEWS

Festival

Festival de Venise 2022 : "The son", drame honnête sur la dépression

9 septembre 2022
Festival de Venise 2022 Impression 15 The son horizontale
© DR, Fourni par la Biennale de Venise

Compétition
THE SON
de Florian Zeller
avec Hugh Jackman, Laura Dern, Vanessa Kirby, Zen McGrath, Anthony Hopkins, Hugh Quarshie...

Notre première impression sur le film :

Peter, avocat, vit désormais avec sa nouvelle femme, Beth, avec laquelle il vient d’avoir un bébé. Son ex-femme Kate l’appelle un jour pour l’avertir que leur fils de 17 ans, Nicolas, n’est pas allé au lycée depuis un mois. Ne sachant plus comment agir, elle accepte que celui ci s’installe chez son père, créant d’emblée le trouble dans le couple de ce denier par la tristesse qu’il semble porter en lui... Après avoir adapté sa pièce "The Father" (le père), avec le succès qu’on connaît (dont un deuxième Oscar du meilleur acteur pour Anthony Hopkins), le français Florian Zeller poursuit l'adaptation de sa trilogie avec "The Son" (le fils). Si la mise en scène du premier provoquait trouble et émotion, grâce à l’interprétation du même personnage par plusieurs actrices, permettant de plonger le spectateur dans le labyrinthe psychologique d’un père atteint d’Alzeimer, "The son" reste plus classique dans sa construction, déroulant un drame efficace autour de la dépression.

Hugh Jackman incarne avec emphase un père dépassé, qui ne parvient pas à connecter avec ce jeune homme rongé par de noires pensées et qui ressent la vie comme un fardeau. Le scénario creuse à la fois l’incompréhension grandissante, l’impact de la séparation avec sa mère (Laura Dern, saisissante) et d’une absence régulière due à un travail envahissant. Mais l’atout du film est sans le jeune Zen McGrath (vu dans "L'attrape rêve") qui parvient à faire passer le désarroi, l’intelligence sensible, l'hypersensibilité d’un adolescent que le moindre signe d’abandon déstabilise, incapable de se projeter dans une vie d’adulte. Glaçant, le film ne parvient cependant pas à s’élever, sur un sujet proche, au niveau du bouleversant "Des Gens comme les autres" de Robert Redford, Oscar du meilleur film 1981.

Voir la bande annonce du film "The Son" (vo anglais sous-titrée anglais) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :