Banniere Festival de Venise 2022 ( Mostra del Cinema de Venezia 2022

NEWS

Festival

Festival de Venise 2022 : Joel Edgerton troublant dans le captivant "Master Gardener"

6 septembre 2022
Festival de Venise 2022 Impression 07 Master Gardener
© DR, fourni par la Biennale de Venise

Hors Compétition
MASTER GARDENER
de Paul Schrader
avec Joel Edgerton, Sigourney Weaver, Quintessa Swindell...

Notre première impression sur le film :

Avec la nature, « le changement viendra en temps voulu », comme l’affirme en voix-off Narvel, jardinier renfermé, le visage impassible, alors qu’il rédige un texte sur les trois types de jardins qui existent. De ces trois types, Paul Schrader ("The Card Counter", "American Gigolo") semblera s’inspirer par la suite, pour construire son film et décrire les évolutions de ses personnages, plus ou moins structurés. Narvel travaille comme maître jardinier, dirigeant une équipe pour entretenir et enrichir l’immense propriété de Mrs Haverhill, cette dame qui va lui demander comme faveur, de bien vouloir embaucher comme apprentie sa grand nièce, Maya, jeune afro-américaine. Une arrivée qui va semer le trouble dans ce microcosme où on semble se préoccupe plus du concours à venir et de la transmission d’un savoir, que des êtres eux mêmes.

Par de méticuleux plans fixes, l’auteur insuffle une certaine froideur à ces lieux pourtant luxuriants, qui s’avère à la fois à l’image de la relation ambigue du jardinier à sa propriétaire, ou du rapport de lui-même à son passé. Quelques courts flash-back viennent ponctuellement illustrer celui-ci, permettant d’introduire son comportement de la dernière partie du film. Avec peu d’expressions, Joel Edgerton parvient à redonner une étincelle de vie à cet homme que sa propre chair l’oblige à se confronter quotidiennement à son passé. Quant à Sigourney Weaver, elle trouve ici un rôle chargé d’une belle ambiguïté, dans lequel elle peut pleinement s’épanouir.

Voir le tapis rouge du film "Master Gardener" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :