Bannière Festival de San Sebastian 2021

NEWS

Festival

Festival de Venise 2021 : un "Mona Lisa and the Blood Moon" qui tourne un peu en rond

7 septembre 2021
Festival de Venise 2021 impression 11 Mona Lisa and the Blood moon
© DR, fourni par la Biennale de Venise

Compétition
MONA LISA AND THE BLOOD MOON
de Ana Lily Amirpour
avec Jeon Jong-seo, Craig Robinson, Kate Hudson, Ed Skrein, Charlie Talbert, Evan Whitten, Sylvia Grace Crim...

Notre première impression sur le film :

On est toujours friands à Venise de découvrir des films de genre, alliant modernité et sujets de fond. La réalisatrice du politique et vampiresque "A Girl Walks alone at night", déjà passée par Venise avec le post-apocalyptique "The Bad Batch", nous est donc revenue avec un film fantastique, dans lequel une jeune femme d’origine asiatique internée depuis 12 ans, s’échappe en contrôlant l’esprit de ses geôliers. Croisant la route d’une femme et son enfant, elle va se faire exploiter, la seconde l’entraînant dans de petits larcins.

Si la mise en place est plutôt de bonne facture, le scénario en vient vite a tourner en rond, faute d’un sous-texte d’ensemble, le film se contentant de fustiger sur la fin dans une scène joliment ironique le racisme envers les asiatiques. On se demande du coup ce que le film faisait en compétition, tant le scénario semble plus un prétexte à quelques scènes fantastiques, certes bien maîtrisées, mais au final plutôt redondantes. Restent quelques élans féministes pas vraiment aboutis, et une approche minimale de la notion de liberté de circulation.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :