Bannière Festival de San Sebastian 2021

NEWS

Festival

Festival de Venise 2021 : "Un autre monde", portrait implacable d’un patron pris en étau

12 septembre 2021
Festival de Venise impression 23 Un autre monde image
© 2020 Nord-Ouest Films - France 3 Cinéma

Compétition
UN AUTRE MONDE
de Stéphane Brizé
avec Vincent Lindon, Sandrine Kiberlain, Anthony Bajon, Marie Drucker...

Notre première impression sur le film :

Stephane Brizé poursuit avec un autre monde son exploration du monde du travail, en compagnie de son acteur fétiche, Vincent Lindon. Après avoir incarne un vigile prêt à tout pour garder son emploi dans "La loi du marché" et un responsable syndical dans "En guerre", le voici qui joue les patrons d’usine dans "Un autre monde", soumis aux objectifs intenables du groupe. La logique reste cependant la même : donner a voir l’hypocrisie d’un système qui ne place plus l’employé au centre de l’entreprise, mais le méprise, l’use et le met en danger, le tout pour satisfaire l’actionnariat.

Présentant rapidement les conséquences sur son entourage propre (une femme demandant la séparation, un fils désorienté…) Stephane Brizé vise encore une fois juste et maintient son personnage sous pression, montrant l’étau dans lequel il se trouve pris, entre loyauté à l’entreprise, objectifs à atteindre et réelle préoccupation pour les employés. Vincent Lindon est une nouvelle fois bluffant. Il retrouve ici Sandrine Kiberlain, émouvante dans son exaspération. Quant à Anthony Bajon, s’il est parfaitement crédible en fils hyperactif, représentant la pression mise sur la jeunesse, son personnage n’apparaît cependant pas fondamental, la parabole qu’il charrie étant par moment maladroite à force de trop souligner les choses.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :