Bannière Festival de San Sebastian 2021

NEWS

Festival

Festival de Venise 2021 : "La Caja", dénonciation en règle de l’exploitation dans les usines nord mexicaines

8 septembre 2021
Festival de Venise 2021 impression 13 La Caja
© DR, Fourni par la Biennale de Venise

Compétition
LA CAJA
de Lorenzo Vigas
avec Hernán Mendoza, Cristina Zulueta, Hatzín Navarrete

Notre première impression sur le film :

Lorenzo Viga avait remporté le Lion d’or en 2015 avec "Les amants de Caracas" ("Desde Alla"), histoire d'un cinquantenaire développant une relation de proximité avec un des garçons qu'il fait venir chez lui. Le voici donc de retour en compétition avec "La Caja" ("La boîte"), portrait d’un adolescent envoyé par sa grand mère malade pour récupérer les reste de son père, retrouvés lors de l’excavation d’une fosse pleine de cadavres, en plein désert. Une fois en possession de la fameuse « boîte » du titre, celui-ci croyant reconnaître son père dans la rue, restera dans les parages pour en avoir le cœur net, l'homme affirmant pourtant ne pas être celui qu’il croit.

Avec son scénario, centré une nouvelle fois sur une relation apparentée à du père-fils, et dénonçant l’exploitation des ouvriers dans les usines gigantesques du nord du pays, Lorenzo Vigas tend un miroir à toute une partie de la population, montrant au travers de son jeune personnage, la tentation facile de passer du côté des bourreaux. Le jeune Hernán Mendoza réussit lui une prestation sans faute dans le rôle d’un jeune aveuglé par son propre désir d’avoir enfin un père. Un potentiel prix de la révélation serait bien mérité.

Voir la bande annonce du film "La Caja" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :