Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

NEWS

Festival

Festival de Venise 2020 : "The Best is yet to Come", surprenant hommage chinois à un journaliste autodidacte

11 septembre 2020
Festival de Venise 2020 impression 20 The Best is yet to Come
© DR, fourni par La Biennale de Venise

Orizzonti
THE BEST IS YET TO COME
(Bu Zhi Bu Xiu)
de Wang Jing
avec Ke Bai, Miao Miao, Zhang Songwen, Yang Song...

Notre première impression sur le film :

Avec pour personnage principal un jeune homme sans diplôme, n’ayant même pas terminé le lycée, le film chinois "The Best is Yet to Come" fait office de film social défendant certes la liberté de la presse d'investigation, mais surtout l’égalité des chances entre citoyens, pour l’accès au travail comme à diverses services. Film anti-discrimination de par le sujet d’enquête soulève par l'apprenti journaliste plutôt doué, le film est inspiré du parcours de Han Fudong, aujourd’hui reporter en chef du Southern Metropolis Daily de Pékin.

Nerveux dans sa représentation d’un pays surpeuplé, où chacun joue des coudes pour trouver un emploi ou se faire une place, le film convoque nombre de personnages ayant migré d'autres province vers Pékin, dont la petite amie du héros et un ami redevenu étudiant. Posant les questions de déontologie, de respect des témoins, il montre que même en Chine certaines choses peuvent changer à partir du moment où l’expression existe. D’un film social montrant les logements précaires et les difficultés financières d’une frange de la population, il se meut aisément en film d’enquête, aux enjeux bien plus larges que son personnage central. Rudement Efficace.

Voir la bande annonce du film "The Best is Yet to Come" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :