Bannière Reflets cinéma ibérique et latino américain 2020

NEWS

Festival

Festival de Venise 2020 : la brutalité de la guerre en Bosnie dans "Quo Vadis, Aida ?"

4 septembre 2020
Festival de Venise 2020 impression 3 Quo vadis Aida ?
© DR, fourni la La Biennale de Venise

Compétition
QUO VADIS, AIDA ?
de Jasmina Zbanic
avec Jasna Ðuričić, Izudin Bajrović, Boris Ler, Dino Bajrović, Boris Isaković...

Notre première impression sur le film :

Avec son nouveau film, Jasmina Zbanic ("Le Choix de Luna", "Sarajevo, mon amour") a fait son entrée en compétition avec fracas. "Quo vadis, Aida ?" (traduire par Où vas-tu Aida ?) en plus d’être une plongée dans les arcanes de la prise de la ville de Srebrenica en Bosnie, par l’armée serbe (en 1995), est le portrait d’une famille prise dans le tourment de la guerre et une charge féroce contre l’impuissance de l’ONU à protéger les civiles. Au cœur du cyclone, il y Aida, ancienne institutrice et traductrice pour l’ONU, qui tente par tous les moyens de sauver son mari, devenu l’un des représentants improvisés des civils, et ses deux fils, l’un chanteur, l’autre sur le point de terminer le lycée.

En ne quittant jamais son personnage principal, la caméra de Jasmina Zbanic montre le passage de la négociation vers l’agitation, et s'adapte à ce rythme, face aux promesses non tenues, aux passe-droits, à la propagande serbe, à la peur et au désespoir qui gagnent du terrain. Grâce à son actrice principale (Jasna Ðuričić, habitée) et à une reconstitution minutieuse, elle constitue une dénonciation clinique de l’incapacité des instances internationales à se faire respecter ou à respecter ses propres engagements, et parvient à provoquer au final une émotion profonde.

Voir un extrait du film "Quo vadis, Aida ?":

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :