Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Venise 2019 : "Moffie" drame sud africain oppressant

6 septembre 2019
Festival de Venise 2019 impression Moffie image
© Fournie la Biennale de Venise

Horizons - Orizzonti
MOFFIE
de Oliver Hermanus
avec Kai Luke Brummer, Ryan de Villiers, Matthew Vey, Stefan Vermaak, Hilton Pelser...

Découvert à Cannes avec le percutant "Beauty", qui traitait déjà d’un thème similaire, le Sud Africain Oliver Hermanus était venu il y a quelques années à Venise présenter en compétition le sombre mais décevant "La rivière sans fin", dans lequel on retrouvait quelques interprètes français. Le voici de retour aux origines avec un drame situé dans l’armée en 1981, un jeune afrikaner étant mobilisé par l’armée pour effectuer son service et potentiellement être envoyé au front, à la frontière avec l’Angola, représentant alors la menace communiste. En quelques scènes d’immersion, filmées comme une sorte de déportation, le film pose d’emblée le rôle de l’armée vis à vis de ses recrues : les humilier, les torturer, et éliminer toute trace de personnalité.

Et c’est justement cette découverte de sa propre personnalité que va mettre en évidence Hermanus en suivant le jeune bidasse. S’intéressant au sort des homosexuels dans l’armée (les Moffies du titre), le scénario tente d’aborder par ellipses et allusions souvent hors champs, l’internement, la torture, le conditionnement, obligeant chacun à devenir autre, voire à avoir peur d’eux-mêmes. Utilisant la musique pour signifier l’angoisse du personnage et la plongée dans l’inconnu, le metteur en scène dirige avec justesse ses acteurs, jusqu’à un très beau final, déchirant.

Voir la bande annonce de « Moffie » :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :