Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Venise 2019 : "Le domaine", fresque familiale portugaise de bonne tenue

6 septembre 2019
Festival de Venise 2019 impression Le domaine A Herdade image
© Fournie par la Biennale de Venise

Compétition
LE DOMAINE
(A Herdade)
de Tiago Guedes
avec Albano Jerónimo, Sandra Faleiro, Miguel Borges, Ana Vilela da Costa, João Vicente, João Pedro Mamede...

"Le domaine" s’ouvre sur une scène pétrifiante : un père montre à son fils la faiblesse de son frère, pendu à un arbre, avant de demander à ses hommes de le détacher. Le film se divisera ensuite en deux parties, dressant le portrait de l’enfant, devenu propriétaire du domaine : l’une en 1973, l’autre dix huit ans plus tard, en 1991, alors que ses propres enfants seront devenus grands. Saga familiale ancrée dans un fort contexte politique (la dictature, la révolution, la prise de pouvoir des banques...), le film s’intéresse à l’ensemble des personnes gravitant autour de cet homme, de sa femme et ses enfants au contremaître et sa femme, en passant par certains de ses hommes de main.

Mais il s’agit surtout du portrait d’un homme intransigeant, ne supportant pas la faiblesse, et prêt à tout assurer la survie de son domaine. Offrant quelques belles cartes postales sur une nature pleine de richesses, utilisant les contre-jours avec acuité, magnifiant les pièces immenses de la demeure familiale, ou laissant sa caméra suivre avec légèreté la course d’un enfant, Tiago Guedes soigne ses cadres et ses transitions, et provoque une indicible émotion. Ceci grâce notamment au jeu impeccable de tout un casting, savamment composé.

Voir la bande annonce de « Le domaine » :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :