avec ou sans moustache

NEWS

Festival

Festival de Venise 2018 : "La quietud", histoire de famille douloureuse et amorale par Pablo Trapero

3 septembre 2018

Hors compétition
LA QUIETUD
de Pablo Trapero
avec Martina Gusman, Bérénice Bejo, Graciela Borges, Edgard Ramirez, Joaquim Furríel...

On n'avait pas vu Pablo Trapero depuis le bouleversant "El Clan" présenté ici en 2015 pour lequel il avait obtenu le Lion d’argent du meilleur réalisateur. Le voici de retour avec "La quietud", ironique nom du domaine que possède une famille argentine, dont les secrets vont peu à peu être ici révélés. Jouant délicieusement sur les contrastes entre l'attitude des membres de celle-ci et leurs moments de communion (un repas, un enterrement, un group-hug des plus ironiques...), Trapero compose un univers à l'air vicié derrière la majesté du lieu.

Mais refusant jusqu'au bout d'être dans le jugement de ses trois personnages féminins, il parvient à donner une issue parfaitement amorale à son histoire, mêlant vengeance et amour indéfectible des deux sœurs. Martina Gusman et Bérénice Bejo, confondantes de vérité, donnent corps à ces dernières, dans leur complicité sexuellement ambiguë comme dans la tristesse qu'elles charrient chacune pour des raisons différentes.

Voir la bande annonce de « La quietud » :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur