avec ou sans moustache

NEWS

Festival

Festival de Venise 2018 : "At eternity's gate", ratage complet pour Julian Schnabel, malgré un Willem Dafoe impeccable en Van Gogh

4 septembre 2018

Compétition
AT ETERNITY'S GATE
de Julian Schnabel
avec Willem Dafoe, Rupert Friend, Oscar Isaac, Mads Mikkelsen, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, Niels Arestrup...

Un an après la formidable et passionnante enquête sur la mort de Van Gogh développée au travers de ses peintures dans le film d'animation "La passion Van Gogh", voici que Julian Schnabel s'attaque à nouveau à la vie du peintre, centrant cette fois-ci son récit sur la folie qui gagne progressivement l'homme. Malheureusement l'auteur de "Basquiat" et "Le scaphandre et le papillon" rate sa cible, multipliant les tics de mise en scène et ne s'intéressant guère à l'entourage du peintre, qu'il décrit ici comme un pestiféré, mis à l'écart par presque tous.

Les guest-stars sont donc légions, dans des rôles aussi superficiels et inutiles les uns que les autres, là où le dessin animé leur donnait une réelle épaisseur. Quant à la mise en scène, elle agace d'emblée, donnant envie de vomir avec une caméra exagérément ballottée (sensée visiblement rapporter la présence entêtante du Mistral...) et des effets malheureux comme le partage de l'écran en une partie basse floue et celle du dessus nette. Au milieu de ce torrent de mauvaises idées et de prétentieux dialogues pseudo-philosophiques, Willem Dafoe sauve les meubles. Sans cependant sauver le film du naufrage.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur