NEWS

Festival

Festival de Gérardmer 2016 : Nuit 1

31 janvier 2016

Mais Gérardmer ne dort jamais pendant le festival. À peine remis des émotions de « Southbound », on enchaîne avec la Nuit Décalée et ses films complètement à l'ouest. Ça commence avec « Freaks of nature » de Robbie Pickering, un long-métrage à mourir de rire, où zombies, vampires et humains cohabitent dans une petite ville américaine avant l'arrivée d'envahisseurs extra-terrestres. Un teen movie horrifique bourré de références lui permettant de parodier quatre genres en une heure et demi. Malheureusement, pas de sortie en salle prévue pour ce film aux antipodes du cinéma mainstream.

La nuit s'est poursuivie avec « Sharknado 3 : Oh Hell No » d'Anthony C. Ferrante. Avec le troisième volet de la fameuse saga, le studio The Asylum va encore plus loin en envoyant Fin Shepard et sa femme (Tara Reid) dans l'espace pour combattre un Sharknado (une tornade de requin). On sent que les scénaristes se sont creusé la cervelle pour aller encore plus loin dans l'absurde et l'invraisemblable ! On a même droit à un accouchement, dans un requin, dans l'espace, excusez du peu. Un nanar jouissif à regarder entre potes.

Cette nuit pour le moins décalée s'est achevée avec « Lovemilla », oeuvre finlandaise réalisé par Teemu Nikki. Ce dernier film est un peu moins drôle que les deux premiers, mais il développe un univers et une histoire extrêmement originaux. Il nous présente l'histoire d'Aimo et Milla, un couple de jeunes Finlandais vivant chez les parents de cette dernière qui sont des alcoolo-zombies notoires. Au final ce fut une nuit pleine de surprises où l'on a pu découvrir le meilleur du pire du cinéma.

Adrien Verot Envoyer un message au rédacteur
Source : Adrien Vérot