NEWS

Festival

Festival de Gérardmer 2016 : Jour 2

31 janvier 2016

SAMEDI 30 JANVIER

Cinq films au programme aujourd'hui. Première séance de la journée : « Howl », film britannique réalisé par Paul Hyett et sélectionné parmi les dix longs-métrages de la compétition officielle. Une histoire de loups garous attaquant un train de banlieue londonien dans un festival d?effets kitchs et de personnages stéréotypés. Le résultat est très anglais. Des scènes à prendre au deuxième voire au quinzième degré et un comique de situation bien noir pour un film d?horreur atypique se revendiquant comme tel.

Nous avons ensuite retrouvé le hors compétition avec « Silent Night » de Steven C. Miller, un remake de « Silent Night, Deadly Night » (1984) réalisé par Charles E. Sellier Jr. Un film complètement barré sur un Père Noël tueur sévissant dans une ville où la tradition veut que de nombreux habitants se déguisent en Santa Claus durant les fêtes de Noël. Mais Steven C. Miller nous propose un mélange maladroit entre deux genres : un slasher « sérieux » et un nanar absurde, pour un résultat de bien piètre qualité.

Nous avons ensuite enchaîné avec « The Devil's Candy », écrit et réalisé par Sean Byrne. Le film nous conte l'histoire d'un artiste peintre très branché musique métal qui s'installe avec sa famille dans une maison où un étrange accident a coûté la vie à un couple de retraités. Le résultat est vraiment bon, d'autant que l'ambiance metal music imprègne le film, lui conférant une ambiance sombre et grandiloquente. Notons aussi la musique, qui accompagne le film à coup de gros riff de guitare.

La journée s'est poursuivie avec l'excellent « Bone Tomahawk » de S. Craig Zahler, l'un des plus longs films du festival. 2h12 d'un road trip empreint de mystère avec Kurt Russell en shérif d'une petite ville du Far West et Patrick Wilson en mari partant à la recherche de sa femme disparue. Les images sont magnifiques et il ne serait pas étonnant que le film fasse partie du palmarès de cette édition 2016.

Et on termine avec « Southbound » de Radio Silence (« V/H/S »), Roxanne Benjamin, David Bruckner et Patrick Horvath. Un film à sketchs cauchemardesque à la fois original et particulièrement bien réalisé. Le segment « The Accident », dirigé par David Bruckner est particulièrement dérangeant et parvient à soulever de nombreux thèmes en seulement quelques dizaines de minutes, une vraie réussite.

Adrien Verot Envoyer un message au rédacteur
Source : Adrien Vérot