NEWS

Festival

Festival de Gerardmer 2015 : "Monsterz", un Hideo Nakata décevant, remake qui ne s’élève jamais au niveau de ses influences

31 janvier 2015

MONSTERZ
de Hideo Nakata
avec Tatsuya Fujiwara, Takayuki Yamada...
Hors compétition

Deux ans après l’inégal "The Complex", proposé en ouverture du festival, le réalisateur culte de "Ring" et "Dark Water" est de nouveau à l’honneur. Remake d’un film coréen autrement plus réussi, son "Monsterz" s’apparente à une variation nippone sur la thématique du super héros et sur le cinéma de Shyamalan (on pense beaucoup à "Incassable" ou "Phénomène"). Passé un premier quart d’heure qui fait honneur au talent jadis déployé par Nakata sur ses hits horrifiques, le film s’enlise dans une intrigue ultra-répétitive et grotesque, plombée par une interprétation lamentable et un rythme sous perfusion de Lexomil. Las, malgré quelques scènes impressionnantes (celle du théâtre, notamment), "Monsterz" ne s’élève jamais au niveau de ses influences trop évidentes, la saga des "X-Men" en titre. Décidément, Nakata semble n’être plus que l’ombre de lui-même.

Frederic Wullschleger Envoyer un message au rédacteur