Banniere_Face_a_Face_2022

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2022 : deux actrices au diapason dans l’étrange "The Silent twins"

28 mai 2022
Festival de Cannes 2022 impression 18 The silent twins horizontale
© DR, fourni par le Festival de Cannes

Un certain regard
THE SILENT TWINS
de Agnieszka Smoczynska
avec Letitia Wright, Tamara Lawrance...

Notre première impression sur le film :

Avec son générique filmé en stop motion, mêlant empilements de papiers griffonnés et une mystérieuse cage à oiseaux, deux voix enfantines déclamant les noms principaux des interprètes, "The Silent Twins" nous embarque en quelques secondes dans le monde intérieur de ces deux jumelles que la caméra ne quittera pas une minute. Entièrement centré autour du jeu mortifère auquel elles s’adonnent enfants, puis jeunes femmes, consistant à ne communiquer qu’entre elles, lorsqu’elles sont seules, et à se taire face aux adultes, le métrage dégage à la fois une certaine amertume (celle d’un entourage et d’un corps médical déconcertés) et une véritable luminosité due aux quatre actrices interprétant ces jeunes filles à différentes époques.

Démultipliant les plans étrangement cadrés, Agnieszka Smoczynska prend son temps pour approcher ses personnages, comme s’il s’agissait pour elle aussi de les apprivoiser. Symbolisées elles-mêmes par les deux perroquets qu’elles imaginent dans leurs histoires (illustrées par bribes dans des séquences d’animation de toute beauté), ces jeunes femmes captivent autant qu’elles agacent dans leur volonté à n’être là que l’une pour l’autre. L’adaptation du Best seller signé Marjorie Wallace ("Les Jumelles du silence") trouve ici un écrin graphique et une résonance dramatique qui devraient sans doute l’emmener jusqu’aux Oscars l’an prochain.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :