Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2021 : pronostics pour le Palmarès officiel

17 juillet 2021
Festival de Cannes 2021 affiche horizontale
© Photographie de Spike Lee avec l’autorisation de Bob Peterson & Nike © Tous droits réservés / Graphisme © Hartland Villa

Si "Parasite" avait mis tout le monde d’accord en 2019, difficile de dire cette année qui se retrouvera ou non au palmarès ce samedi soir. Seul film potentiellement assuré d’avoir un prix, "La Fièvre de Petrov", dont le réalisateur russe, Kirill Serebrennikov, retenu au pays par les autorités, devrait remporter le prix de la mise en scène pour un mélange de réalité et de souvenirs, lors d’une brillante mais forcément confuse déambulation hallucinée.

Si l’on repère les films à message social dont est friand le président du jury, Spike Lee, on se dit que "Haut et fort" de Nabil Ayouche, mauvais faux documentaire manquant cruellement de point de vue, de contexte et de profondeur, pourrait l’emporter, à moins que "Lingui" du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun, traitant à la fois d'avortement illégal et de lutte contre l’excision, dont l’interprétation laisse plus qu’à désirer, ne figure aussi parmi les favoris.

De notre côté, on verrait bien "Un héros" de Asghar Farhadi, film iranien moral aux multiples niveaux de lecture (sur l’honnêteté et les médias) en Palme d’or, avec pas loin derrière le Japonais "Drive My Car" de Ryusuke Hamaguchi, même s’il souffre de quelques longueurs. Côté interprètes masculins il y a cette année nombre de prétendants dont le Hollandais Gijs Naber pour "L’Histoire de ma femme", Damien Bonnard pour "Les Intranquilles", Simon Rex en ex-pornstar dans "Red Rocket". Mais on pariera sur le Russe Yuriy Borisov dans le très beau film finlandais "Compartiment N°6".

Pour le prix d’interprétation féminine ce devrait être l’actrice norvégienne Renate Reinsve dans "Julie (en 12 chapitres)", absolument lumineuse qui l’emportera. En outsider on notera trois Françaises, Valéria Bruni Tedeschi dans "La Fracture", Agathe Rousselle dans le très clivant "Titane", ou Noémie Merlant dans le très tendre "Les Olympiades" de Jacques Audiard. À moins que celui-ci n’emporte le prix du meilleur scénario. Reste le prix du jury pour l’originalité ou l’audace, qui pourrait bien récompenser "Le Genou d’Ahed" de Nadav Lapid, ou "The French Dispatch" de Wes Anderson, également outsider pour la mise en scène. Réponses ce soir vers 20h25, à la fin d’une cérémonie certainement riche en surprises.

Pronostics pour le palmarès officiel

Palme d’or
UN HÉROS
de Asghar Farhadi

Grand Prix
DRIVE MY CAR
de Ryusuke Hamaguchi

Prix de la mise en scène
Kirill Serebrennikov
Pour "La Fièvre de Petrov"

Prix d’interprétation masculine
Yuriy Borisov
dans "Compartiment N°6"
Outsiders :
Damien Bonnard dans "Les Intranquilles"
Gijs Naber dans "L’Histoire de ma femme"
Simon Rex dans "Red Rocket"

Prix d’interprétation féminine
Renate Reinsve
dans "Julie (en 12 chapitres)"
Outsiders :
Valeria Bruni Tedeschi dans "La Fracture"
Noémie Merlant dans "Les Olympiades"
Agathe Rousselle dans "Titane"

Prix du scénario
LES OLYMPIADES
de Jacques Audiard

Prix du jury
THE FRENCH DISPATCH
de Wes Anderson
Ex-æquo
LE GENOU D’AHED
de Nadav Lapid

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :