Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2021 : "Memoria", film mineur d’Apichatpong Weerasetakul

17 juillet 2021
Festival de Cannes 2021 impression 26 Memoria horizontale
© Kick the Machine Films, Burning, Anna Sanders Films, Match Factory Productions, ZDF-Arte and Piano 2021

Compétition
MEMORIA
de Apichatpong Weerasethakul
avec Tilda Swinton, Jeanne Balibar, Elkin Díaz, Daniel Giménez Cacho, Juan Pablo Urrego...

Notre première impression sur le film :

Déjà récipiendaire d’une palme d’or pour le très troublant "Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures", Apichatpong Weerasethakul revient en compétition après un détour par Un certain regard pour "Cemetery of splendor". "Memoria" n’a pas vraiment d’histoire, il saisit par des plans pour la plupart fixes, les errances d’une femme (Tilda Swinton) perturbée par des problèmes de sommeil et cherchant à savoir d’où vient un bruit étrange qu’elle entend régulièrement. Allant faire reconstituer celui-ci avec un jeune ingénieur du son, elle va peu à peu présenter ce qu'elle croit être des problèmes de mémoire, mais dont la cause sera des plus étranges.

Donnant cette fois-ci dans le mystique pour le mystique, l’auteur démultiplie les sujets intéressant (la préservation d'espèce de l'invasion des champignons ou bactéries, la mémoire des pierres, le rôle des cartels...) en oubliant la plus part en route et n’allant pas réellement jusqu’au bout de son concept sur l’idée principale. Le film apparaît ainsi particulièrement poseur, même si la suggestion fonctionne par moment, comme oubliant lui aussi le spectateur. Reste cependant un certain trouble lié à quelques plans saisissant, dont l'auteur thaïlandais a le secret.

Voir la bande annonce du film "Memoria" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :