Banniere Festival de Cannes 2021 sélection quotidiennes critiques

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2021 : le nanar de luxe "Titane"

17 juillet 2021
Festival de Cannes 2021 impression 22 Titane
© Diaphana Distribution - Carole Bethuel

Compétition
TITANE
de Julia Ducournau
avec Agathe Rousselle, Vincent Lindon, Garance Marillier, Myriem Akheddiou, Dominique Frot, Laïs Salameh, Anaïs Fabre…

Notre première impression sur le film :

Parmi les évènements de cette édition 74, figurait le second long métrage de Julia Ducournau, réalisatrice remarquée à la Semaine de la critique avec le deja très surestimé "Grave", un film de cannibales contemporains, certes non dénué de qualités. "Titane" faisait donc l’objet d’une certaine curiosité, surtout depuis le dévoilement de sa bande annonce, mettant en avant un univers mêlant mécanique, danse érotique et action, avec un mystérieux Vincent Lindon gonflant des muscles visiblement bourrés aux stéroïdes. Malheureusement cette histoire de serial-killeuse et adepte de la trépanation grâce à une baguette à cheveux, dispose d’un scénario qui tient globalement sur un timbre poste.

La rutilance de la mise en scène ne fonctionne donc qu’un temps, même si Julia Ducournau parvient tout de même à surprendre par quelques soudains éclairs de violence décomplexés à l’extrême et semblant avoir peu de limites. Et même si son personnage principal peut paraître une femme libérée de toute influence masculine, les élans fantastiques de l’ensemble (blessures qui suintent l’huile de vidange, ventre qui gonfle à vue d’œil…) sont vite contrecarrés par diverses incohérences et par des scènes visant juste à meubler le vide (la scène de danse, l’interminable fête des pompiers…).

Voir la bande annonce de "Titane" :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :