Bagniere comedies_confinement-04

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2019 : "Sorry we missed you", Ken Loach mineur dénonçant la précarisation des services

18 mai 2019
Festival de Cannes 2019 impression Sorry we missed you image
© Le Pacte - Joss Barratt

Compétition
SORRY WE MISSED YOU
de Ken Loach
avec Kris Hitchen, Debbie Honeywood, Rhys Stone...

Résolument inscrit dans la veine sociale contemporaine du double palmé Ken Loach, au même titre que "Moi, Daniel Blake", "My name is Joe", ou "Sweet sixteen", ce nouveau film de l’auteur brittanique déroule son intrigue autour d'une famille à la frange de la pauvreté, dont le père se met à son compte comme livreur et la mère assure son job d'aide à domicile, tandis que leur ado de fils préfère s'adonner aux graffitis qu'aller au lycée. Classique dans sa forme, le film fonctionne très bien dans ses ressorts dramatiques, même si les rouages sont cette fois-ci particulièrement lisibles, y compris le rôle de « sage » joué par la fille de la famille.

Très intéressant et documenté dans sa dénonciation minutieuse des franchises et autres fonctionnements de grands groupes de livraison (absence de contrat de travail, responsabilités repoussées sur l'employé, heures largement au dessus des maximums autorisés, cadences infernales...), le scénario ronronne cependant dans sa logique de descente aux enfers, parvenant à peine à générer l'émotion. À noter aussi la faiblesse de l'interprétation féminine, dans une dernière partie qui aurait mérité, de sa part, une colère plus franche.

Voir des extraits de « Sorry we missed you » (vostfr) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :