Bagniere comedies_confinement-04

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2019 : "Once upon a Time in Hollywood", quand Tarantino se fait plaisir à lui seul

24 mai 2019
Festival de Cannes 2019 impression Once upon a time in Hollywood image
© Sony Pictures Entertainment Deutschland

Compétition
ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD
de Quentin Tarantino
avec Brad Pitt, DiCaprio, Margot Robbie, Al Pacino, Timothy Olyphant, Kurt Russell, Michael Madsen, Tim Roth, Damian Lewis, Dakota Fanning, Luke Perry, Emile Hirsch...

Ce fut donc, comme attendu, la séance la plus courue du Festival 2019. Deux heures et demi d'attente pour un film d'une durée quasiment équivalente, que Quentin Tarantino est venu présenter en compagnie de ses deux acteurs vedette : Leonardo Di Caprio (également ici en tant que producteur du documentaire "Ice on fire". Hommage à Hollywood plutôt réussi dans son évocation de l'âge d'or des westerns spaghetti, glorification des personnages de méchants, approche résolument cinéphile de l’activité hollywoodienne, le film rate cependant le coche niveau structure et maintient d'un certain suspense.

Cela n'empêche pas Di Caprio de faire des merveilles notamment lors d'une longue séance de tournage avec une petite fille, ou Brad Pitt d'être à son meilleur dans une scène d'une vingtaine de minute située dans un ranch. Évoquant rapidement quelques figures connues du Hollywood des années 70, Tarantino se fait avant tout plaisir en reconstituant des scènes de kung-fu, de western, de film d'angoisse, forcément inégales. Et malgré un final à la fois craint et attendu, qu’il prend plaisir à « décaler », le film apparaît comme un montage hasardeux de scènes souvent inutiles, qui décevra sans doute même les plus grands fans.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :