Bagniere comedies_confinement-04

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2019 : "Le traître", portrait classique d'un repenti par Marco Bellochio

26 mai 2019
Festival de Cannes 2019 impression Le traître image
© 01 Distribution

Compétition
LE TRAÎTRE
(Il Traditore)
de Marco Bellochio
avec Pierfrancesco Favino, Maria Fernanda Cândido, Fabrizio Ferracane...

Quelques années après son portrait stylisé de la femme de Mussolini ("Vincere"), l'italien Marco Bellochio revient donc en compétition avec un film de mafia doublé d'un film de procès. Partant du conflit qui oppose la mafia de Palerme et le clan des Corleone, l'auteur aligne d'abord par une numérotation macabre mais édifiante les dizaines d'assassinats commandités, tout en tournant certains en dérision (le prêtre s'enfuyant en plein office et sortant une arme...).

Puis il décrit avec minutie l'arrestation de Tommaso Buscetta à Rio, en 1984 et la manière dont le juge Falcone va l'amener à devenir un repenti malgré lui, permettant par ses témoignages de faire tomber la structure de Cosa Nostra. Si les phases du procès géant qui s'en suivit ne sont pas passionnantes, le comportement des mafieux (et donc les numéros d'acteurs) s'avèrent croustillants, les individus semblant coincés dans un monde aux règles autres. Et au milieu de ce complexe imbroglio, Bellochio parvient à mettre en scène quelques cauchemars, montrant que derrière le mafieux existe un être humain qui n'échappe pas à un certain sens de la culpabilité.

Voir la bande annonce de « Le traître » (vo italien) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :