Banniere_CANNES-2019

NEWS

Festival

Festival de Cannes 2015 : "Love" de Gaspar Noé, film semi-porno pour passion semi-envoûtante

22 mai 2015

Hors compétition
LOVE
de Gaspar Noé
avec Karl Glusman, Aomi Muyock, Klara Kristin...

C'était le film qui sentait le plus le souffre de cette édition 2015. Il faut dire que son auteur, avait fait trembler les murs du palais lors de ses deux précédents passages; en compétition, avec l'ulcérant "Irréversible" (exceptionnellement en séance unique de minuit lui aussi), et l'hypnotique "Enter the void". Gaspar Noé aura donc réussi le buzz avec son nouveau film, annoncé comme un porno en 3D, remplissant à raz bord le Grand Théâtre Lumière, et laissant sur le carreau bon nombre de festivaliers.

Dans une ambiance électrisée, le public a donc découvert cette œuvre à part, récit en flash-back multiples, d'une passion physique, disposant en effet de scènes de sexe non simulées, d'une ouverture en masturbation mutuelle, jusqu'à la fameuse éjaculation face caméra. Bref. Là n'est pas tant l'intérêt du film que dans son montage subtil et le choix de plans qui enserrent son personnage principal (l'homme) dans un cadre dans le cadre formé par les encadrements de porte de l'appartement où il étouffe, pour mieux lui permettre de respirer lors des scènes de sexe, filmées en plan zénithal. Une œuvre sensorielle plutôt réussie, qui aurait mérité un peu plus de fond, et surtout des dialogues plus affûtés.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur