Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2019 : "Skin", rude plongée dans l'univers des suprématistes blancs

17 février 2019
Festival de Berlin 2019 impression Skin film image

Panorama
SKIN
de Guy Nattiv
avec Jamie Bell, Danielle Macdonald, Vera Farmiga, Bill Camp, Mike Colter...

"Skin" nous plonge d'emblée dans la violence inhérente aux groupes d'extrême droite américains dits "suprématistes blancs". Mettant en évidence leurs discours haineux et xénophobes, leurs méthodes de recrutement, tout comme la base de cohésion du groupe, le film plonge un de ses membres dans le désarroi alors qu'il fait la connaissance d'une femme ayant trois filles.

Incarné par Jamie Bell ("Billy Elliot", "My name is Hallam Foe"), ce personnage principal devient l'enjeu central, pour cette jeune femme qui fera tout pour protéger ses filles, de sa "famille" blanche dans son obsession des règles et du contrôle des individus, et d'un noir américain engagé pour l'exposition ou le retournement des activistes racistes. Viscéral dans son approche des éclairs de violence, le film met intelligemment en parallèle l'évolution du personnage avec l'effacement progressif de ses tatouages, notamment sur le visage. Un film efficace, qui a le mérite d'éviter tout manichéisme et de laisser espérer en l'être humain.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :