Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2019 : "L'adieu à la nuit", récit éclairé sur l'embrigadement islamiste signé André Téchiné

13 février 2019
Festival de Berlin 2019 impression L
© Curiosa, Adieu à la nuit 2019

Hors compétition
L'ADIEU À LA NUIT
de André Téchiné
avec Catherine Deneuve, Kacey Mottet Klein, Oulaya Amamra, Stéphane Bak, Mohamed Djouhri...

André Téchiné ("Ma saison préférée", "Les égarés", "Les témoins") revient à la Berlinale, cette fois-ci hors compétition avec la confrontation d'une grand mère à la radicalisation de son petit fils. En douceur, son scénario, ci-écrit avec Léa Mysius, dessine la détermination d’Alex (Kacey Motey Klein, parfait entre marques de tendresse retenues et coups de sang) et la gentillesse de façade de Lila (Oulaya Amamra, découverte dans "Divines", parfaite en jeune femme dont la rigidité transparaît ponctuellement derrière un sourire enjoleur).

Face à eux deux, Catherine Deneuve compose une grand mère bienveillante mais perturbée, dont les questionnements dérangent. Sans jamais verser dans le pathos, Téchiné pose les petits rituels quotidiens comme rempart à une barbarie qui s'insinue même dans les endroits les plus apaisés, et cible de faux rêves naïfs, pour mieux au final, montrer l'impasse d'une radicalisation dont il espère un retour possible. "L'adieu à la Nuit" n'est peut être pas un grand film, mais il a le mérite de poser les bonnes questions et de garder l’espoir en l’humain.

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :