Parce qu'on en a jamais assez !

NEWS

Festival

Festival de Berlin 2019 : "Elisa y Marcela", une histoire d'amour à tout prix, qui prend trop son temps

14 février 2019
Festival de Berlin 2019 impression Elisa y marcela film image
© Netflix

Compétition
ELISA Y MARCELA
de Isabel Coixet
avec Natalia de Molina, Greta Fernández, Sara Casanovas, Tamar Novas, María Pujalte...

Le nouveau film de la catalane Isabel Coixet, habituée du Festival de Berlin (où elle a présenté entre autres "The bookshop" et "Ayer no termina nunca"), met un certain temps à prendre toute sa dimension. En effet, toute la première partie du film, dédiée au rapprochement entre deux jeunes filles devenues camarades de classe dans une institution religieuse, n'a pour but que d’introduire la « passion » naissante entre les deux femmes. Une mise en place fleur bleue et très schématique, malgré la qualité de jeu des deux actrices ( Natalia de Molina et Greta Fernández), et dont les scènes les plus mièvres sont accompagnées d'une petite musique au piano.

La seconde partie du film, plus dramatique, plonge les deux "amies" dans le harcèlement dû à leur conditions. Accompagnée cette fois d'instruments à corde, celle-ci redresse un peu la barre, malgré des personnages secondaires réduits à leur minimum, la réalisatrice restant centrée sur ses deux protagonistes, sans doute pour mieux marquer leur isolement. Reste que le tout est assez indigeste, que les scènes érotiques frisent le ridicule (ah, la scène de douche avec le poulpe !) et que même les deux femmes centrales paraissent sans âme. Une déception donc, malgré tout l'intérêt du sujet.

Voir la bande annonce de « Elisa y Marcela » (vo espagnol) :

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :