NEWS

Festival

Festival d’Annecy 2022 : Palmarès, le sacre du "Petit Nicolas"

21 juin 2022
Festival d'Annecy 2022 Palmares
© Boddah - Safe Frame, Fourni par le Festival d'Annecy

Dans une compétition très disputée, c’est finalement le "Petit Nicolas : Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?" qui aura remporté le Cristal du meilleur long métrage. Il faut dire que le film est un vibrant hommage à Goscinny et à Sempé, et que les organisateurs ne s’y sont pas trompés en programmant le film (chose rare) en séance du soir dans la grande salle de Bonlieu (pas plus que le Festival de Cannes, qui en avait fait l’une de ses séances spéciales en mai dernier). Juste derrière, nous avions vu juste en positionnant en Prix du jury le bouleversant "Interdit aux chiens et aux Italiens". Le film, tourné en stop motion, permet au metteur en scène d'esquisser, au travers d'un dialogue avec sa grand mère, non seulement le portrait d'un grand père qu'il n'a pas connu, mais aussi la perception négative de l'époque de migrants économiques venus de l'autre côté des Alpes. Avec pour originalité d'impliquer aussi les mains du créateur dans un rapport inattendu aux personnages, le film a également remporté le Prix Fondation Gan à la diffusion.

Si le très beau et poétique "Saules aveugles, femme endormie" est finalement, avec ses nombreux styles graphiques, reparti avec la mention du jury, la surprise est venue du film ex-aequo. Il s’agit du film letton "My Love affair with marriage", qui suit les histoires d’amour successives d’une jeune femme persuadé que le bonheur réside dans le couple. Assez séduisant dans la fluidité de son graphisme, le film est aussi un brûlot féministe, fustigeant les exigences sociales qui contraignent l’identité de chacun. Côté Contrechamp, c’est finalement "Pléthores de nords", suivi du film coréen "Chun Tea-Il : aflame that lives on" retraçant la lutte de tailleurs et ouvriers pour voir le code du travail respecté dans leurs fabriques. Une œuvre bouleversante, mais plutôt sage au niveau graphisme. A noter également que le très original et complexe "Quantum Cowboys" a remporté le prix Sacem de la meilleure musique pour un long métrage. Enfin, le long "La Maison (The House)" (1h37), impressionnant exercice de Stop Motion, et sorti sur Netflix, figure également au palmarès dans la catégorie Prix du jury pour un Spécial TV.

A noter que deux courts métrages repartent avec chacun deux prix. Le Cristal du meilleur court métrage, le hongrois "Amok", a également obtenu le Prix France TV, tandis que "La Reine des renards" a remporté non seulement le Prix Jeune public, mais aussi celui de la meilleure musique pour un court métrage. Le Cristal de la meilleure œuvre VR est allée à "Glimpse" et son voyage dans l'imagination d'un panda au cœur brisé, devant "Goliath : playing with reality", sur la schizophrénie. Enfin, notons que Wes Anderson figure au palmarès avec un vidéo clip pour une réinterprétation de la chanson de Christophe "Aline", récipiendaire du Prix du jury pour un film de commande. A l'année prochaine, avec le Mexique comme invité d'honneur.

Palmarès complet

Longs métrages

Cristal du long métrage
LE PETIT NICOLAS - QU'EST-CE QU'ON ATTEND POUR ETRE HEUREUX ?
de Amandine Fredon et Benjamin Massoubre

Prix du jury
INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS
de Alain Ughetto

Mention du jury
MY LOVE AFFAIR WITH MARRIAGE
de Signe Baumane
ex-aequo
SAULES AVEUGLES, FEMME ENDORMIE
de Pierre Földes

Prix Fondation Gan à la Diffusion
INTERDIT AUX CHIENS ET AUX ITALIENS
de Alain Ughetto

Prix Contrechamp
PLETHORES DE NORDS
(Ikuta no Kita)
de Koji Yamamura

Mention du jury Contrechamp
CHUN TAE-IL : A FLAME THAT LIVES ON
de Hong Jun-pyo

Prix de la meilleure musique originale, avec le soutien de la SACEM, dans la catégorie longs métrages
QUANTUM COWBOYS
de Geoff Marslett

Courts métrages

Cristal du court métrage
AMOK de Balázs Turai

Prix du jury
STEAKHOUSE de Spela Cadez

Mention du jury "Pour son animation superbement exécutée et cette formidable expérience physique"
ANXIOUS BODY de Yoriko Mizushiri

Prix "Jean-Luc Xiberras" de la première œuvre
THE RECORD de Jonathan Laskar

Autres sections

Prix du film "Off-Limits"
INTERSECT de Dirk Koy

Films de télévision et de commande

Cristal pour une production TV
MY YEAR OF DICKS de Sara Gunnarsdottir

Prix du jury pour une série TV
DOS PARJITOS de Alejo Schettini et Alfredo Soderguitt

Prix du jury pour un spécial TV
LA MAISON de Emma De Swaef, Marc James Roels, Niki Lindroth Von Bahr et Paloma Baeza

Cristal pour un film de commande
SAVE RALPH de Spencer Susser

Prix du jury pour un film de commande
ALINE de Wes Anderson

Films de fin d'études

Cristal du film de fin d'études
PERSONA de Sujin Moon

Prix du jury
A DOG UNDER A BRIDGE de Rehoo Tang

Mention du jury
MAMAN, IL A QUOI LE CHIEN ? de Lola Lefevre

Oeuvres VR

Cristal de la meilleure œuvre VR
GLIMPSE de Benjamin Cleary et Michael O'Connor

Mention du jury
GOLIATH : PLAYONG WITH REALITY de Barry Gene Murphy et May Abdalla

Prix spéciaux

Prix de la Ville d'Annecy
REPARATIONS de Wilson Borja

Prix YouTube
THE INVENTION OF LESS de Noah Erni

Prix Festivals Connexion
TERRA INCOGNITA de Pernille M. A. Kjaer et Adrian Dexter

Prix André-Martin pour un court métrage français
HISTOIRE POUR 2 TROMPETTES de Amandine Meyer

Prix de la meilleure musique originale, avec le soutien de la SACEM, dans la catégorie courts métrages
LA REINE DES RENARDS de Marina Rosset

Prix Jeune public
LA REINE DES RENARDS de Marina Rosset

Prix du jury junior CANAL+
LA CALESITA de Augusto Schillaci

Prix France TV pour un court métrage
AMOK de Balázs Turai

Olivier Bachelard Envoyer un message au rédacteur
Source :